«

»

Juin 14

Congrès local de la section « Fontaine Rive gauche du Drac »

Mercredi 9juin 2010

Introduction au débat

Je vous rappelle d’abord que ce 35e congrès ne donne pas l’opportunité de voter une base commune ou des textes alternatifs, mais soumet simplement à la discussion deux textes, l’un sur la stratégie de Front de gauche, l’autre sur la transformation du Parti. Nous pourrons par contre établir un compte rendu des questions essentielles sur lesquelles ont porté nos débats qui sera transmis au congrès départemental, au cours duquel les délégués que nous allons élire se feront notamment le relais des points de vue émis ce soir.

Dans le prolongement des discussions de l’AG du 19 mai, le bureau de section vous propose d’introduire nos échanges autour d’une question centrale : à quoi sert le PCF, et comment lui redonner le rôle et la place qui devraient être le sien dans la société actuelle ?

Il ne semble pas en effet que, dans leur majorité, les adhérents de la section « Fontaine Rive Gauche du Drac » considèrent, comme certains camarades dont une partie a décidé de quitter le PCF, que « la forme parti soit morte ».

Redonner une place et un rôle au PCF implique :

– De s’inscrire à l’offensive dans la bataille des idées qui fait rage, les défenseurs du capitalisme étant en permanence sur le pont pour nous expliquer qu’il n’y a pas d’autres solutions que le dépeçage des acquis sociaux, qu’il s’agisse des services publics, de la retraite, de la sécurité sociale, de l’indemnisation des chômeurs…

– Etre à l’offensive nécessite que nous rétablissions des liens de proximité étroit avec ceux qui reçoivent les mauvais coups.

– Ce qui signifie que nous devons disposer d’une organisation communiste privilégiant les structures et les interventions de proximité (cellules, sections…) et assurant à tous les niveaux un fonctionnement démocratique. Un fonctionnement qui garantisse un débat sans tabous, une expression libre des opinions des uns et des autres dans un respect mutuel. C’est là le meilleur garant de la richesse des échanges et du dynamisme du militantisme collectif.

Cela implique de procéder à une évaluation des conséquences des diverses mutations et autres métamorphoses, et de revoir les statuts, notamment pour mettre fin au présidentialisme, à la différentiation adhérents cotisants/adhérents non cotisants.

Privilégier l’action de proximité implique notamment que les sections disposent des moyens financiers leur permettant de multiplier les actions d’information et de promouvoir des actions de mobilisation des citoyens.

La relance de l’activité de cellules à Sassenage, à Seyssinet  et au sein des communaux de Fontaine vont dans ce sens, même si du chemin reste à faire.

Nous avons souvent eu l’occasion de discuter de la nécessité -et de la difficulté- de rétablir des liens -les plus étroits possibles- avec ceux dont la défense et l’amancipation sont la raison d’être d’un Parti communiste. Ceux qu’on appelait autrefois le prolétariat et qu’on nomme aujourd’hui « les couches populaires ». Je rappelais lors de notre dernière assemblée générale qu’à eux seuls les ouvriers et les employés représentent plus de la moitié du salariat dans notre pays (13 millions 500 000 sur 26 millions) et que ce sont eux qui sont le plus en retrait de la vie politique. Comme en témoigne  le fait que les taux les plus élevés de l’abstention lors de l’alection législative dans la 4e circonscription se situent à Pont-de-Claix (15,65%) et à Fontaine (16,88%).

Renouer le contact avec ceux qui sont les plus frappés par les bas salaires, le chômage, la précarité et qui sont aussi particulièrement menacés par le fatalisme, nécéssite, comme le disait une camarade, de mettre en place « un travail de fourmis ». Et d’intervenir avec un matériel (tracts, affiches) qui soit adapté. Les sujets ne manquent pas actuellement :

– le dépeçage de notre système public d’éducation : à partir d’exemples locaux, nous pouvons aller à la sortie des écoles discuter avec les parents d’élèves …et les enseignants.

– nous devons également intervenir pour démonter les arguments contre la retraite à 60 ans. En rappelant notamment, comme l’ai fait notre camarade Yves Dimicoli lors du débat à Fontaine, que la question centrale est celle de l’emploi, que les financements sont possibles en faisant plus qu’égratigner les bénéfices patronaux comme le proposait le jeune économiste du Parti de gauche.

– L’action que nous avons menée lors du référendum contre la privatisation de la Poste a démontré notre capacité de mobiliser en tant que communistes sur un sujet de proximité auxquel les habitants sont sensibles. La mise en place actuelle de « Facteurs d’avenir » a des conséquences localement tant sur la dégradation du service rendu que sur les agents : les médecins du travail de la Poste viennent de dénoncer dans une lettre ouverte les conséquences des restructurations sur la santé des salariés : « suicides, tentatives de suicides exclusivement liées à des situations de vie professionnelle, pressions individuelles et quotidiennes : la Poste crée des inaptes physiques et psychologiques ». Là encore, nous, communistes, sommes à même  de sensibiliser, argumenter, dégager et démontrer la communauté d’intérêts des usagers et des postiers, nous pouvons contribuer à mobiliser les uns et les autres.

– C’est dans la même perspective que nous proposons de mettre en place sur le stand de la section à la fête du TA des affiches que nous réaliserons nous-mêmes autour de la question des services publics (EDF, Education nationale, Poste, santé….)

S’il fallait une preuve supplémentaire que, loin d’avoir perdu ses raisons d’exister, le parti communiste est au contraire plus que jamais nécessaire pour un changement radical de système et de société,  elle se trouve dans l’adhésion récente de deux jeunes : Thibault Rémy, un lycéen fontainois de 18 ans présent parmi nous ce soir et qui a participé activement à la campgne de l’élection législative.Et Florent Peters, un étudiant de 22 ans.

Je vous propose d’entamer les débats.

Dans un second temps nous procéderons à l’élection des quatre délégués au congrès départemental qui se déroulera à la fédération ce samedi 12 juin, puis à l’élection du bureau de section que nous proposons de renouveler avec le souci de le dynamiser et d’assurer d’une meilleure représentation géographique permettant d’améliorer la proximité avec les habitants de notre territoire.

Lien Permanent pour cet article : http://www.pcf-fontaine.fr/congres-local-de-la-section-fontaine-rive-gauche-du-drac/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender. 312 329 spammeurs ont vu s'afficher une page d'erreur 403.