Aménagement de la montagne, VERCORS : mobilisons-nous contre les spéculateurs

Afin de réaliser un maximum de profits en un minimum de temps, les spéculateurs s’apprêtent à bouleverser les équilibres naturels et humains du Vercors, au détriment de ses habitants et de ses résidents.
Le PCF apporte son soutien à tous les citoyens mobilisés contre les prédateurs de la finance. Tout aménagement de la montagne doit répondre prioritairement aux besoins économiques et sociaux en intégrant les enjeux climatiques.
Faisant fi des constats les plus récents des scientifiques qui confirment tous une réduction progressive de la période d’enneigement en moyenne montagne, les spéculateurs à l’œuvre aujourd’hui dans le Vercors, avec le soutien des maires de droite de Villard et Corrençon, persistent à miser principalement sur le développement du ski.
Alors qu’il y a urgence à diversifier les activités économiques si l’on veut préserver un équilibre harmonieux entre le tourisme, l’agriculture, le commerce et l’artisanat, dans le respect de l’environnement.
LE CONTRÔLE DÉMOCRATIQUE DES CHOIX OPÉRÉS
La fabrication de neige de culture est présentée comme un remède magique permettant de prolonger la saison de ski. C’est vrai dans l’immédiat, pas sur le long terme ! L’élévation continue des températures condamne ce calcul à courte vue.
Destinés à une clientèle fortunée, les projets immobiliers de Tony Parker sont, de surcroît, dispendieux en eau et en énergie.
Au moment même où les ressources se raréfient et où les plus pauvres sont contraints d’économiser pour se chauffer et s’éclairer.
Pour ne pas devenir sources de conflits, les usages de l’eau, les dépenses énergétiques, comme l’ensemble des choix économiques et sociaux doivent faire l’objet de débats publics, d’un contrôle démocratique par les habitants et résidents du Plateau.
LE DROIT AU LOGEMENT REMIS EN CAUSE
Avec la flambée de l’immobilier, le droit au logement des forces vives du Vercors est remis en cause. Des jeunes disposant d’un métier et d’un travail régulier sur l’année, sont amenés à quitter les Quatre Montagnes pour s’installer dans le Vercors drômois, où le prix du terrain et les loyers pratiqués sont davantage en rapport avec leurs salaires. Quitte à faire encore plus de kilomètres en voiture pour aller travailler !
Ce constat vaut pour les nouveaux arrivants, adeptes du télé-travail ; pour les saisonniers qui contribuent au succès de la saison hivernale ; pour les aides à domicile, indispensables au maintien à domicile des personnes âgées dépendantes, qui ne parviennent plus à se loger sur le Plateau.
Au moment même où les ressources se raréfient et où les plus pauvres sont contraints d’économiser pour se chauffer et s’éclairer.
Pour ne pas devenir sources de conflits, les usages de l’eau, les dépenses énergétiques, comme l’ensemble des choix économiques et sociaux doivent faire l’objet de débats publics, d’un contrôle démocratique par les habitants et résidents du Plateau.
Le droit au logement est codifié comme droit humain dans la Déclaration universelle des droits de l’Homme de 1948 : « Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l’alimentation, l’habillement, le logement, les soins médicaux ……  » (Article 25)
Aspects sociaux, économiques et écologiques sont liés. Les solutions à élaborer avec l’ensemble de la population, impliquent de rompre avec la logique spéculative.
A l’initiative des élus d’Autrans-Méaudre, la Communauté de communes vient d’adhérer à l’Etablissement public foncier local (EPFL). Cet organisme public peut se substituer aux communes qui n’ont pas les ressources financières suffisantes, pour préempter les terrains constructibles et éviter qu’ils ne tombent aux mains des promoteurs privés.
Le PCF entend contribuer à la constitution de ce rassemblement majoritaire.

Lien Permanent pour cet article : https://www.pcf-fontaine.fr/5818

LOTO de Noël, samedi 17 décembre 2022, 20H Salle Edmond Vigne FONTAINE (38)

En 2022, à une semaine de Noël
Le Loto organisé par la Section PCF Fontaine rive gauche du Drac

devient celui de Noël
Il aura lieu le Samedi 17 décembre 2022 à 20H00

Salle Edmond Vigne
23 rue des Alpes
38600 Fontaine

L’ouverture des portes dès 19H permettra d’acquérir ses cartons de jeu, de se restaurer.

  • sandwichs (jambon, poulet, saucisson, fromage)
  • Hot-Dogs
  • crêpes salées (jambon de porc ou de poulet, emmental)
  • Crêpes sucrées (sucre ou confitures)

Buvette :

Eau minérale,  Perrier,
Bière, Cidre
Orangina, Ice Tea
Coca-Cola
Vin rouge, blanc
Café, thé, tisane
LOTS PRINCIPAUX mis en jeu :

  • Télévision écran plat 40″ LED FULL HD
  • Trottinette électrique SURPASS Pro 2 Black
  • Tablette tactile 10.1 Pouces – Android 10.0
  • Jambon sec avec os Nature
  • Ours peluche 100 cm
  • Filets garnis
    et de très nombreux autres lots de valeur
    Au total : 12 quines et 10 cartons pleins

PRIX DES CARTONS :

1 carton = 3 €
4 cartons = 10 €
7 cartons = 16 €
10 cartons = 20 €

SI VOUS VENEZ EN TRAM, prendre ligne A arrêt Charles Michels, remonter l’Avenue Ambroise Croizat , tourner à gauche rue Charles Michels et de nouveau à gauche rue des Alpes (environ 450m, 5 minutes de marche à pied).

Nous tenons à remercier les différents sites ci-dessous qui relaient notre initiative festive et financière :

  1. Agenda loto.net
  2. Annuaire Lotos
  3. 123loto
  4. Loto Passion 
  5. Sassenage.net
  6. Agenda-Animation 
  7. Michel Barrionuevo
  8. Festiv.net
  9. 1000 annonces 
  10. Fasilannonce
  11. Flaner-bouger
  12. Ballad’etVous
  13. fasilannonce  Ce site a retiré l’annonce
  14. LesParticuliers
  15. Paru/vendu
  16. VivaStreet
  17. Full-Annonces
  18. Locanto
  19. Agenda-des-sorties
  20. Marche.fr
  21. IserePlaneteKiosque
  22. ToutYPasse
  23. Kicherchekoi
  24. Annonces.com
  25. Bon Coin
  26. G-Trouvé
  27. E-Territoire
  28. Fest.fr
  29. Vovix.fr
  30. Le Dauphiné Libéré
  31. OùBouger
  32. Wannonce
  33. Sortir autour
  34. A Vos Agendas
  35. Initiative Vercors

Lien Permanent pour cet article : https://www.pcf-fontaine.fr/5767

Des forces communistes nouvelles à la section de Fontaine rive gauche du Drac

Avant l’intervention de notre Secrétaire de section, Willy Pepelnjak que nous reproduisons ci-dessous, il y a eu des inscriptions pour participer à des tâches militantes et après l’intervention, toutes et tous les présents se sont présentés.

« Chers camarades

Nous sommes très heureux que vous ayez pu vous libérer ce soir pour répondre à l’invitation du bureau de section et venir nous rejoindre dans notre, votre local .
Si tout le monde ne se connait pas encore c’est dû entre autre au territoire plutôt vaste de notre section, qui s’étend « en bas » de Seyssins à Veurey en passant par Seyssinnet, Fontaine, Sassenage et Noyarey et comprend également « en haut » le plateau du Vercors.
Ensuite notre activité habituelle a été perturbée par la crise du Covid. Il a fallu s’adapter en permanence aux nouvelles contraintes, renoncer à certaines initiatives ou les reporter, recourir un maximum au téléphone et aux visioconférences pour permettre malgré tout au plus grand nombre d’être informé, de participer aux discussions et aux initiatives qui malgré tout ont foisonné.
On peut je crois s’en féliciter car cela s’est passé alors que nous venions de perdre la mairie de Fontaine gérée par les communistes depuis les lendemains de la Libération. Ce qui aurait pu s’avérer démobilisateur a eu l’effet inverse, avec des adhésions au PCF, un rajeunissement des militants et une activité redoublée.
Une demi douzaine d’adhésions suivies d’un investissement militant, la venue de camarades déjà adhérents suite à un déménagement ou à une mutation ont contribué à changer et à renouveler le visage de notre section au cours des trois dernières années.
C’est avec le souci d’accueillir ces nouvelles énergies, de mêler et confronter les expériences militantes plus anciennes et plus récentes qui sont complémentaires que le bureau de section a décidé d’organiser la rencontre de ce soir.
Le proverbe dit l’appétit vient en mangeant par analogie je dirais que l’envie de militer vient en militant . C’est en se côtoyant, en échangeant nos points de vue, en agissant ensemble sur le terrain, -chacun-e en fonction des ses possibilités-, que l’on établit les relations de respect et de fraternité et que l’on construit ensemble l’acte militant. Pour moi, on ne se décrète pas militant on le devient.
L’origine du terme militer et militant vient du latin latin « militare » être soldat. Le Larousse reprend cette notion originelle avec sa définition  » qui lutte , combat pour une idée, une opinion, un parti « . Effectivement nous avons une guerre idéologique à mener, une guerre où nous ne jouons pas à armes égales face au système capitaliste : nous serions plutôt proches d’une action de guérilla face, notamment aux armes lourdes des médias à la solde des magnats de la finance et de la Défense les intérêts du capital..
Je l’ai déjà dit l’autre soir en AG nous avons deux rôles à tenir. Le premier consiste dans une action de proximité pour faire face à l’urgence sociale avec les citoyens, les habitants, les travailleurs, les retraités et privés d’emploi . Nous devons être à la pointe de la Résistance pour défendre tout ce que notre pays a réussi à gagner en conquêtes sociales grâce à l’action notamment déterminante du Parti communiste.
Si notre activité doit permettre d’informer, d’organiser, de résister et de gagner des avancées, notre deuxième rôle consiste à faire émerger la nécessité d’un réel changement révolutionnaire. nous ne sommes pas de simples anticapitalistes, nous sommes des communistes. Nous devons promouvoir une exigence de débat permanent permettant d’armer les militants et de faire de chacun d’entre nous un fer de lance de la Révolution.
C’est une tache d’ampleur certes difficile – nous sommes confrontés au manque de temps, au désintérêt ou à la méfiance vis à vis de la politique, à l’individualisme, mais c’est une tâche indispensable .
La situation actuelle de la société nous oblige à nous battre aux côtés des plus vulnérables sur toutes les problématiques tournant autour du pouvoir d’achat, des services publics et atteinte à notre modèle social et que sais-je encore. Mais il nous faut lancer en parallèle des débats fondamentaux impliquant un changement de société comme vient de le faire Fabien Roussel à la Fête de l’Humanité sur le travail, l’emploi, la dignité qui sont au cœur des transformations révolutionnaires.
C’est un formidable chantier que nous devons prendre à bras-le-corps. Armer les militants, cela signifie donner accès au plus grand nombre aux connaissances historiques, philosophiques, économiques pour que chacun puisse appréhender la controverse et les enjeux, ouvrir des brèches , envisager d’autres possibles.
Voilà, chers camarades, quelques orientations qui évidemment vont être au centre des préoccupations de notre prochain congrès qui se tiendra à Marseille en avril 2023. J’espère que chacun s’investira dans le travail de réflexion qui vous sera proposé et que les débats passionnés qui auront lieu se feront, dans l’écoute, l’argumentation et le respect comme il est de coutume dans notre section.

Lien Permanent pour cet article : https://www.pcf-fontaine.fr/5761

LE VERCORS, NOUVEL ELDORADO DE TONY PARKER

SPORT BUSINESS ET AMÉNAGEMENT DE LA MONTAGNE

LE VERCORS, NOUVEL ELDORADO DE TONY PARKER

Les projets de l’ancien champion de basket, reconverti dans les affaires, suscitent l’inquiétude sur le Plateau

A Villard-de-Lans et Corrençon, deux nouveaux ensembles immobiliers pourraient prochainement sortir de terre, à l’initiative du  champion de basket, Tony Parker. A son retour des Etats-Unis, où il s’est distingué pendant plusieurs années dans le championnat NBA – championnat de basket professionnel très lucratif pour les joueurs – l’ex-star des San Antonio Spurs a choisi d’investir ses gains à travers deux opérations financières : le rachat de l’ASVEL, l’un des clubs historiques du basket français, fondé à Villeurbanne; et l’acquisition de la Société d’Équipements de Villard-de-Lans/Corrençon (SEVLC), sur le plateau du Vercors.

Cette dernière exploite les remontées mécaniques : télécabine, télésièges et téléskis de la Cote 2000. Mais elle dispose également de terrains devenus constructibles depuis la modification du plan d’urbanisme intercommunal des Quatre Montagnes. C’est ici que Tony Parker compte réaliser son opération la plus juteuse, avec le soutien des municipalités de Villard et de Corrençon : la construction d’un hôtel et d’un ensemble d’appartements. Tony Parker a créé pour cela une société d’aménagement, Infinity Nine Mountain, dont il est le président, et qui assurera la maîtrise d’ouvrage.

Sur l’actuel parking, situé au pied du domaine skiable et du télécabine conduisant à la Cote 2000, Tony Parker souhaite édifier à Villard un complexe hôtelier 4 étoiles, destiné à une clientèle fortunée, d’une capacité de 900 lits. Cet hôtel de luxe comprendra une galerie marchande sur une superficie de 2450 mètres carrés, un parking souterrain, et un centre d’activités sportives en intérieur, avec un mur d’escalade et un circuit de planches à roulettes.

Le deuxième ensemble immobilier, d’une capacité de 600 lits, sera construit au Clos de la Balme sur la commune de Corrençon, là encore au pied des pistes. Une partie de ces appartements pourrait accueillir des sportifs de haut niveau et des clubs qui viendraient en stage. C’est cet aspect sportif que Tony Parker a mis en avant il y a quatre ans, lorsqu’il a racheté aux frères Huillier, figures de la Résistance du Vercors et créateurs de la station de ski de Villard-de-Lans, l’entreprise de remontées mécaniques dont ils étaient propriétaires.

Déjà 7300 « lits froids » à Villard

Lorsqu’il est arrivé sur le Vercors en 2019, Tony Parker a voulu rassurer les élus et la population : il a affirmé, d’une part, sa volonté de recruter en priorité les jeunes du plateau ; d’autre part, son souci de préserver les équilibres naturels. Mais au-delà de ces déclarations d’intention et de l’espoir qu’elles ont suscité, des questions fondamentales ont été esquivées.

Sur le plan économique tout d’abord, comment peut-on justifier la création de 1500 lits supplémentaires, alors que Villard-de-Lans compte déjà, avec son parc actuel de résidences secondaires, 7300 lits « froids », des lits occupés seulement quelques semaines par an ? Comment peut-on justifier également, pour financer les futurs travaux d’assainissement, de ponctionner les ressources des six villages des Quatre Montagnes, déjà pris à la gorge du fait de la réduction des dotations de l’Etat aux communes, et contraints de réduire de façon drastique les services publics de proximité ?

Des saisonniers sans logement, ni eau potable

Sur le plan social, ces projets risquent de provoquer une nouvelle flambée des prix de l’immobilier, ainsi que des impôts locaux, et de rendre encore plus difficile la satisfaction des besoins prioritaires des habitants du plateau. A commencer par les travailleurs, et notamment les jeunes actifs, qui ne trouvent plus à se loger à des prix modérés. Certains ont déjà commencé à quitter Villard-de-Lans et à s’installer dans le Vercors drômois pour trouver un toit et un régime d’imposition plus compatibles avec leurs revenus. Quitte à faire plusieurs dizaines de kilomètres supplémentaires chaque jour pour se rendre au travail.

De son côté, l’Association d’aide à domicile en milieu rural (ADMR) peine à recruter du personnel pour venir en aide aux personnes âgées dépendantes. En particulier celles qui habitent dans les fermes isolées du Plateau. Le montant des loyers exigés pour se loger sur place et l’augmentation du prix de l’essence ont un effet dissuasif. Le niveau actuel des salaires des aides à domicile ne leur permet pas de faire face aux dépenses liées au logement et au transport.

Sans parler des saisonniers de Lans-en-Vercors, recrutés l’hiver dernier pour la saison de ski, obligés de coucher dans leurs caravanes au pied des pistes de l’Aigle, faute de logements abordables en nombre suffisant sur la commune, et privés d’un accès à l’eau potable.

Les enjeux climatiques occultés

Alors que nous venons de connaître un été particulièrement chaud et sec, y compris sur le plateau du Vercors, un été marqué par des restrictions dans la consommation d’eau, la réponse aux enjeux climatiques fait partie des aspects occultés de ces nouveaux projets immobiliers. A ce jour, leur impact sur l’environnement n’a pas encore été évalué.

Un comble,  alors que les nouvelles constructions envisagées sont situées sur le territoire du Parc naturel régional, et de surcroît, à l’entrée de la Réserve des Hauts-Plateaux du Vercors, qui bénéficie du plus haut degré de protection de la nature prévu par la législation européenne !

Les seules informations, très incomplètes, dont nous disposons aujourd’hui, émanent de la Mission régionale d’autorité environnementale qui prédit, comme on pouvait s’y attendre, une augmentation des émissions de gaz à effet de serre et des prélèvements en eau potable. Mais une véritable étude environnementale reste à faire, dont les résultats sont très attendus par la population, attachée à juste titre au patrimoine naturel exceptionnel que représente le Vercors.

Lors d’une première réunion publique qui s’est déroulée le 12 août dernier, des habitants de Corrençon ont commencé à manifester leur inquiétude à ce sujet. D’autres réunions publiques sont annoncées afin d’informer et de recueillir le sentiment de la population.

François Simon

Lien Permanent pour cet article : https://www.pcf-fontaine.fr/5739

RIVE GAUCHE – Bulletin des communistes de Fontaine

Nous étions présents ce samedi 3 septembre devant le parc de la Poya, alors que se déroulait le forum des sports et de la vie associative, pour distribuer le RIVE GAUCHE – Bulletin des communistes de Fontaine.

Nous souhaitions informer les Fontainoises et les Fontainois du bilan de 2 ans de gestion de la ville de Fontaine par la municipalité de droite menée par le maire Franck Longo et son adjoint Laurent Thoviste.

Nous tenons à remercier chaque habitante et habitant pour l’accueil qui nous a été réservé et pour les nombreux échanges !

Lien Permanent pour cet article : https://www.pcf-fontaine.fr/5714

Fontaine – Longo démonte les barbecues publics de nos parcs !

FONTAINOISES, FONTAINOIS, IL N’ÉCOUTE RIEN
LONGO DÉMONTE LES BARBECUES PUBLICS DE NOS PARCS !

❌ Un déni de démocratie !
Malgré la mobilisation citoyenne et un sondage qui demande leur maintien à 77 %, FRANCK LONGO RESTE SOURD et décide d’un démontage des installations.

❌ De l’argent gaspillé !
Maigre consolation ? L’hypothétique pose dans le futur de barbecues électriques, certainement payants, dans tous les cas plus coûteux que nos installations actuelles qui donnent satisfaction.

❌ Le mandat de tous les mensonges !
Une confirmation : le seul projet de cette municipalité et du Maire de la Ville de Fontaine est de liquider les acquis des municipalités précédentes. En 2 ans, mort de la MJC, de l’OMS, du Conseil municipal des enfants, des activités du périscolaire. Les tarifs municipaux explosent (la piscine).
Élus sur des mensonges : combien d’arbres plantés depuis 2020 ? Combien de nouveaux projets ? Combien de pistes cyclables et de routes refaites ?

✊ Résistons !
Fontainoises et Fontainois ne sont pas dupes ! Nous, communistes, sommes à vos côtés pour résister à la casse de nos services publics et préparer un autre projet, avec vous et pour vous.

Lien Permanent pour cet article : https://www.pcf-fontaine.fr/5704

Fontaine – Les prix de la piscine explosent

Été 2022 – Information sur les tarifs de la piscine de Fontaine

Le Maire de Fontaine, Franck Longo, décide seul d’augmenter les prix du centre nautique Lino Refuggi !

Dans un contexte d’augmentation générale du coût de la vie et ainsi la difficulté pour nombre de Fontainoises et Fontainois de partir en vacances, nous venons de découvrir les nouveaux prix de la piscine.
Pour exemple, l’entrée unitaire pour les chômeurs passe de 1€20 à 2€. Le tarif enfants/adolescents passe de 1€50 à 2€, le tarif adulte de 3€ à 4€. Et c’est pire pour les cartes d’abonnements !

Une décision qui va une nouvelle fois impacter directement les habitantes et les habitants qui ont le plus besoin de cet équipement.

Lien Permanent pour cet article : https://www.pcf-fontaine.fr/5692