Parti communiste français | Section Fontaine rive gauche du Drac - l'Humain d'abord

Des forces communistes nouvelles à la section de Fontaine rive gauche du Drac

Avant l’intervention de notre Secrétaire de section, Willy Pepelnjak que nous reproduisons ci-dessous, il y a eu des inscriptions pour participer à des tâches militantes et après l’intervention, toutes et tous les présents se sont présentés.

« Chers camarades

Nous sommes très heureux que vous ayez pu vous libérer ce soir pour répondre à l’invitation du bureau de section et venir nous rejoindre dans notre, votre local .
Si tout le monde ne se connait pas encore c’est dû entre autre au territoire plutôt vaste de notre section, qui s’étend « en bas » de Seyssins à Veurey en passant par Seyssinnet, Fontaine, Sassenage et Noyarey et comprend également « en haut » le plateau du Vercors.
Ensuite notre activité habituelle a été perturbée par la crise du Covid. Il a fallu s’adapter en permanence aux nouvelles contraintes, renoncer à certaines initiatives ou les reporter, recourir un maximum au téléphone et aux visioconférences pour permettre malgré tout au plus grand nombre d’être informé, de participer aux discussions et aux initiatives qui malgré tout ont foisonné.
On peut je crois s’en féliciter car cela s’est passé alors que nous venions de perdre la mairie de Fontaine gérée par les communistes depuis les lendemains de la Libération. Ce qui aurait pu s’avérer démobilisateur a eu l’effet inverse, avec des adhésions au PCF, un rajeunissement des militants et une activité redoublée.
Une demi douzaine d’adhésions suivies d’un investissement militant, la venue de camarades déjà adhérents suite à un déménagement ou à une mutation ont contribué à changer et à renouveler le visage de notre section au cours des trois dernières années.
C’est avec le souci d’accueillir ces nouvelles énergies, de mêler et confronter les expériences militantes plus anciennes et plus récentes qui sont complémentaires que le bureau de section a décidé d’organiser la rencontre de ce soir.
Le proverbe dit l’appétit vient en mangeant par analogie je dirais que l’envie de militer vient en militant . C’est en se côtoyant, en échangeant nos points de vue, en agissant ensemble sur le terrain, -chacun-e en fonction des ses possibilités-, que l’on établit les relations de respect et de fraternité et que l’on construit ensemble l’acte militant. Pour moi, on ne se décrète pas militant on le devient.
L’origine du terme militer et militant vient du latin latin « militare » être soldat. Le Larousse reprend cette notion originelle avec sa définition  » qui lutte , combat pour une idée, une opinion, un parti « . Effectivement nous avons une guerre idéologique à mener, une guerre où nous ne jouons pas à armes égales face au système capitaliste : nous serions plutôt proches d’une action de guérilla face, notamment aux armes lourdes des médias à la solde des magnats de la finance et de la Défense les intérêts du capital..
Je l’ai déjà dit l’autre soir en AG nous avons deux rôles à tenir. Le premier consiste dans une action de proximité pour faire face à l’urgence sociale avec les citoyens, les habitants, les travailleurs, les retraités et privés d’emploi . Nous devons être à la pointe de la Résistance pour défendre tout ce que notre pays a réussi à gagner en conquêtes sociales grâce à l’action notamment déterminante du Parti communiste.
Si notre activité doit permettre d’informer, d’organiser, de résister et de gagner des avancées, notre deuxième rôle consiste à faire émerger la nécessité d’un réel changement révolutionnaire. nous ne sommes pas de simples anticapitalistes, nous sommes des communistes. Nous devons promouvoir une exigence de débat permanent permettant d’armer les militants et de faire de chacun d’entre nous un fer de lance de la Révolution.
C’est une tache d’ampleur certes difficile – nous sommes confrontés au manque de temps, au désintérêt ou à la méfiance vis à vis de la politique, à l’individualisme, mais c’est une tâche indispensable .
La situation actuelle de la société nous oblige à nous battre aux côtés des plus vulnérables sur toutes les problématiques tournant autour du pouvoir d’achat, des services publics et atteinte à notre modèle social et que sais-je encore. Mais il nous faut lancer en parallèle des débats fondamentaux impliquant un changement de société comme vient de le faire Fabien Roussel à la Fête de l’Humanité sur le travail, l’emploi, la dignité qui sont au cœur des transformations révolutionnaires.
C’est un formidable chantier que nous devons prendre à bras-le-corps. Armer les militants, cela signifie donner accès au plus grand nombre aux connaissances historiques, philosophiques, économiques pour que chacun puisse appréhender la controverse et les enjeux, ouvrir des brèches , envisager d’autres possibles.
Voilà, chers camarades, quelques orientations qui évidemment vont être au centre des préoccupations de notre prochain congrès qui se tiendra à Marseille en avril 2023. J’espère que chacun s’investira dans le travail de réflexion qui vous sera proposé et que les débats passionnés qui auront lieu se feront, dans l’écoute, l’argumentation et le respect comme il est de coutume dans notre section.

Lien Permanent pour cet article : https://www.pcf-fontaine.fr/des-forces-communistes-nouvelles-a-la-section-de-fontaine-rive-gauche-du-drac/

LE VERCORS, NOUVEL ELDORADO DE TONY PARKER

SPORT BUSINESS ET AMÉNAGEMENT DE LA MONTAGNE

LE VERCORS, NOUVEL ELDORADO DE TONY PARKER

Les projets de l’ancien champion de basket, reconverti dans les affaires, suscitent l’inquiétude sur le Plateau

A Villard-de-Lans et Corrençon, deux nouveaux ensembles immobiliers pourraient prochainement sortir de terre, à l’initiative du  champion de basket, Tony Parker. A son retour des Etats-Unis, où il s’est distingué pendant plusieurs années dans le championnat NBA – championnat de basket professionnel très lucratif pour les joueurs – l’ex-star des San Antonio Spurs a choisi d’investir ses gains à travers deux opérations financières : le rachat de l’ASVEL, l’un des clubs historiques du basket français, fondé à Villeurbanne; et l’acquisition de la Société d’Équipements de Villard-de-Lans/Corrençon (SEVLC), sur le plateau du Vercors.

Cette dernière exploite les remontées mécaniques : télécabine, télésièges et téléskis de la Cote 2000. Mais elle dispose également de terrains devenus constructibles depuis la modification du plan d’urbanisme intercommunal des Quatre Montagnes. C’est ici que Tony Parker compte réaliser son opération la plus juteuse, avec le soutien des municipalités de Villard et de Corrençon : la construction d’un hôtel et d’un ensemble d’appartements. Tony Parker a créé pour cela une société d’aménagement, Infinity Nine Mountain, dont il est le président, et qui assurera la maîtrise d’ouvrage.

Sur l’actuel parking, situé au pied du domaine skiable et du télécabine conduisant à la Cote 2000, Tony Parker souhaite édifier à Villard un complexe hôtelier 4 étoiles, destiné à une clientèle fortunée, d’une capacité de 900 lits. Cet hôtel de luxe comprendra une galerie marchande sur une superficie de 2450 mètres carrés, un parking souterrain, et un centre d’activités sportives en intérieur, avec un mur d’escalade et un circuit de planches à roulettes.

Le deuxième ensemble immobilier, d’une capacité de 600 lits, sera construit au Clos de la Balme sur la commune de Corrençon, là encore au pied des pistes. Une partie de ces appartements pourrait accueillir des sportifs de haut niveau et des clubs qui viendraient en stage. C’est cet aspect sportif que Tony Parker a mis en avant il y a quatre ans, lorsqu’il a racheté aux frères Huillier, figures de la Résistance du Vercors et créateurs de la station de ski de Villard-de-Lans, l’entreprise de remontées mécaniques dont ils étaient propriétaires.

Déjà 7300 « lits froids » à Villard

Lorsqu’il est arrivé sur le Vercors en 2019, Tony Parker a voulu rassurer les élus et la population : il a affirmé, d’une part, sa volonté de recruter en priorité les jeunes du plateau ; d’autre part, son souci de préserver les équilibres naturels. Mais au-delà de ces déclarations d’intention et de l’espoir qu’elles ont suscité, des questions fondamentales ont été esquivées.

Sur le plan économique tout d’abord, comment peut-on justifier la création de 1500 lits supplémentaires, alors que Villard-de-Lans compte déjà, avec son parc actuel de résidences secondaires, 7300 lits « froids », des lits occupés seulement quelques semaines par an ? Comment peut-on justifier également, pour financer les futurs travaux d’assainissement, de ponctionner les ressources des six villages des Quatre Montagnes, déjà pris à la gorge du fait de la réduction des dotations de l’Etat aux communes, et contraints de réduire de façon drastique les services publics de proximité ?

Des saisonniers sans logement, ni eau potable

Sur le plan social, ces projets risquent de provoquer une nouvelle flambée des prix de l’immobilier, ainsi que des impôts locaux, et de rendre encore plus difficile la satisfaction des besoins prioritaires des habitants du plateau. A commencer par les travailleurs, et notamment les jeunes actifs, qui ne trouvent plus à se loger à des prix modérés. Certains ont déjà commencé à quitter Villard-de-Lans et à s’installer dans le Vercors drômois pour trouver un toit et un régime d’imposition plus compatibles avec leurs revenus. Quitte à faire plusieurs dizaines de kilomètres supplémentaires chaque jour pour se rendre au travail.

De son côté, l’Association d’aide à domicile en milieu rural (ADMR) peine à recruter du personnel pour venir en aide aux personnes âgées dépendantes. En particulier celles qui habitent dans les fermes isolées du Plateau. Le montant des loyers exigés pour se loger sur place et l’augmentation du prix de l’essence ont un effet dissuasif. Le niveau actuel des salaires des aides à domicile ne leur permet pas de faire face aux dépenses liées au logement et au transport.

Sans parler des saisonniers de Lans-en-Vercors, recrutés l’hiver dernier pour la saison de ski, obligés de coucher dans leurs caravanes au pied des pistes de l’Aigle, faute de logements abordables en nombre suffisant sur la commune, et privés d’un accès à l’eau potable.

Les enjeux climatiques occultés

Alors que nous venons de connaître un été particulièrement chaud et sec, y compris sur le plateau du Vercors, un été marqué par des restrictions dans la consommation d’eau, la réponse aux enjeux climatiques fait partie des aspects occultés de ces nouveaux projets immobiliers. A ce jour, leur impact sur l’environnement n’a pas encore été évalué.

Un comble,  alors que les nouvelles constructions envisagées sont situées sur le territoire du Parc naturel régional, et de surcroît, à l’entrée de la Réserve des Hauts-Plateaux du Vercors, qui bénéficie du plus haut degré de protection de la nature prévu par la législation européenne !

Les seules informations, très incomplètes, dont nous disposons aujourd’hui, émanent de la Mission régionale d’autorité environnementale qui prédit, comme on pouvait s’y attendre, une augmentation des émissions de gaz à effet de serre et des prélèvements en eau potable. Mais une véritable étude environnementale reste à faire, dont les résultats sont très attendus par la population, attachée à juste titre au patrimoine naturel exceptionnel que représente le Vercors.

Lors d’une première réunion publique qui s’est déroulée le 12 août dernier, des habitants de Corrençon ont commencé à manifester leur inquiétude à ce sujet. D’autres réunions publiques sont annoncées afin d’informer et de recueillir le sentiment de la population.

François Simon

Lien Permanent pour cet article : https://www.pcf-fontaine.fr/le-vercors-nouvel-eldorado-de-tony-parker/

RIVE GAUCHE – Bulletin des communistes de Fontaine

Nous étions présents ce samedi 3 septembre devant le parc de la Poya, alors que se déroulait le forum des sports et de la vie associative, pour distribuer le RIVE GAUCHE – Bulletin des communistes de Fontaine.

Nous souhaitions informer les Fontainoises et les Fontainois du bilan de 2 ans de gestion de la ville de Fontaine par la municipalité de droite menée par le maire Franck Longo et son adjoint Laurent Thoviste.

Nous tenons à remercier chaque habitante et habitant pour l’accueil qui nous a été réservé et pour les nombreux échanges !

Lien Permanent pour cet article : https://www.pcf-fontaine.fr/rive-gauche-bulletin-des-communistes-de-fontaine/

Fontaine – Longo démonte les barbecues publics de nos parcs !

FONTAINOISES, FONTAINOIS, IL N’ÉCOUTE RIEN
LONGO DÉMONTE LES BARBECUES PUBLICS DE NOS PARCS !

❌ Un déni de démocratie !
Malgré la mobilisation citoyenne et un sondage qui demande leur maintien à 77 %, FRANCK LONGO RESTE SOURD et décide d’un démontage des installations.

❌ De l’argent gaspillé !
Maigre consolation ? L’hypothétique pose dans le futur de barbecues électriques, certainement payants, dans tous les cas plus coûteux que nos installations actuelles qui donnent satisfaction.

❌ Le mandat de tous les mensonges !
Une confirmation : le seul projet de cette municipalité et du Maire de la Ville de Fontaine est de liquider les acquis des municipalités précédentes. En 2 ans, mort de la MJC, de l’OMS, du Conseil municipal des enfants, des activités du périscolaire. Les tarifs municipaux explosent (la piscine).
Élus sur des mensonges : combien d’arbres plantés depuis 2020 ? Combien de nouveaux projets ? Combien de pistes cyclables et de routes refaites ?

✊ Résistons !
Fontainoises et Fontainois ne sont pas dupes ! Nous, communistes, sommes à vos côtés pour résister à la casse de nos services publics et préparer un autre projet, avec vous et pour vous.

Lien Permanent pour cet article : https://www.pcf-fontaine.fr/fontaine-longo-barbecues/

Fontaine – Les prix de la piscine explosent

Été 2022 – Information sur les tarifs de la piscine de Fontaine

Le Maire de Fontaine, Franck Longo, décide seul d’augmenter les prix du centre nautique Lino Refuggi !

Dans un contexte d’augmentation générale du coût de la vie et ainsi la difficulté pour nombre de Fontainoises et Fontainois de partir en vacances, nous venons de découvrir les nouveaux prix de la piscine.
Pour exemple, l’entrée unitaire pour les chômeurs passe de 1€20 à 2€. Le tarif enfants/adolescents passe de 1€50 à 2€, le tarif adulte de 3€ à 4€. Et c’est pire pour les cartes d’abonnements !

Une décision qui va une nouvelle fois impacter directement les habitantes et les habitants qui ont le plus besoin de cet équipement.

Lien Permanent pour cet article : https://www.pcf-fontaine.fr/fontaine-les-prix-de-la-piscine-explosent/

Fontaine – La fin des barbecues dans nos parcs !?

Communiqué de presse du 13 mai 2022

La fin des barbecues dans nos parcs !?


Le mercredi 27 avril, Madame Evelyne De Caro, adjointe au maire Franck Longo, annonce sur les réseaux sociaux : « les barbecues sont maintenant interdits dans tous les parcs de Fontaine et les barbecues vont être démontés ». La municipalité de la Ville de Fontaine n’a donné aucun argument sur les raisons de ce choix à ce jour !

Nous souhaitons saluer et soutenir la démarche citoyenne d’une habitante fontainoise qui s’est mobilisée pour en informer habitants et usagers de ces installations situées dans les parcs la Poya et Jean Moulin. Elle a accompagné cela par une pétition en ligne et une pétition papier.

Cette décision devait être prise en dehors du conseil municipal, sans aucune concertation de la population ni des élus de l’opposition. Cette habitante aura permis de forcer la nouvelle municipalité macroniste à élaborer très rapidement une pseudo consultation sur les parcs de la Ville, celle-ci pouvant être remplie de multiples fois, sans aucune difficulté. La municipalité voudrait-elle manipuler les chiffres pour faire passer une décision qu’elle avait déjà prise ?

Pour nous, ces barbecues permettent aux fontainois et fontainoises n’ayant pas la chance d’avoir un jardin de pouvoir se réunir pour partager un moment de convivialité en extérieur non loin de leur domicile. Ils sont vecteur de vivre-ensemble, d’échange et de partage, si importants dans notre société actuelle qui se veut de plus en plus individualiste.

Installés par les précédentes municipalités communistes, il s’agissait d’une volonté politique de créer du lien social et de permettre aux habitants et habitantes de se réapproprier l’espace public.

Plutôt que de supprimer ce service, nous demandons que la construction de nouveaux barbecues soit étudiée avec les habitants partout où cela est possible, comme au parc Karl Marx, afin que les grillades soient un plaisir pour toutes et tous !

Lien Permanent pour cet article : https://www.pcf-fontaine.fr/fontaine-barbecues-parcs/

La France des Jours Heureux sera sportive

La pratique du sport participe à l’épanouissement et à l’émancipation de toutes et tous.
Pour cela, Fabien Roussel propose de consacrer l’accès au sport comme un droit essentiel.
Le sport accompagne quotidiennement des millions de personnes. Notre pays compte 16 millions de licenciés, dont 6,6 millions d’enfants. 34 millions de personnes déclarent pratiquer un sport au moins une fois par semaine. Malgré ces chiffres et l’engagement des 3,5 millions de bénévoles qui font vivre les clubs, de fortes inégalités grèvent encore l’accès de tous au sport. Qu’elles soient liées au genre, au handicap, à la situation sociale ou géographique, elles excluent trop de personnes de la pratique.
AINSI, LA CONSTITUTION D’UN SERVICE PUBLIC DU SPORT EN FAVEUR D’UNE CULTURE SPORTIVE POUR TOUTES ET TOUS SERA L’UNE DES PRIORITÉS DE LA FRANCE DES JOURS HEUREUX.
Un service public en faveur du développement du sport pour toutes et tous
Un plan d’urgence et une nouvelle loi pour faire du sport un droit essentiel :
Le budget de l’État consacré au sport, moins de 1 milliard d’euros, est largement sous-dimensionné par rapport aux besoins. Par une loi de programmation budgétaire, nous le porterons progressivement à 3 milliards d’euros, soit 1 % du budget.
Nous réduirons les inégalités encore trop importantes : une femme a 20 % de chances en moins de pratiquer une activité sportive qu’un homme. De plus, seuls 5,5 % des personnes en situation de handicap pratiquaient un sport en club. Les inégalités sont aussi sociales. En 2020, 47 % des ouvriers
ne faisaient pas de sport, contre seulement 13 % des cadres.
Prise en charge jusqu’à 50 % du coût de l’adhésion à un club, en fonction de critères sociaux :
Le coût de l’adhésion peut constituer un frein à la pratique pour les familles. L’État doit aider au travers de critères celles et ceux qui ne peuvent payer leur adhésion.
Lancement d’un plan de construction d’équipements sportifs de proximité :
Les collectivités territoriales doivent être soutenues afin de construire et rénover les équipements sportifs. Ce plan permettra notamment de construire 1000 piscines et 1000 complexes sportifs afin de lutter contre les freins au développement des pratiques dus à la saturation des créneaux au sein des installations sportives. La priorité sera donnée aux quartiers populaires, aux Outre-mer, au développement des pratiques féminines, aux scolaires, aux personnes en situation de handicap et au sport santé.
Création d’un ministère des sports de plein exercice aux missions renforcées
Aujourd’hui sous la tutelle du ministère de l’Éducation nationale, le ministère des sports a perdu ses principales missions depuis la création de l’Agence nationale du sport. Sans poids politique, ni budgétaire, il ne peut porter de politiques publiques fortes comme par le passé.
Réunir des assises du sport pour une meilleure gouvernance :
Ces assises réunissant l’ensemble des acteurs du monde sportif auront comme objectif d’améliorer l’articulation des compétences et des financements entre le ministère des Sports, l’Agence nationale du sport, les collectivités territoriales, le mouvement sportif et les entreprises.
Renforcer L’EPS, le sport scolaire et le sport universitaire
Garantir 3 à 5 heures d’EPS par semaine tout au long de la scolarité et favoriser l’émergence des classes sportives
Nous recruterons de 1500 professeurs d’EPS par an et remettons les épreuves d’EPS qui ont été supprimées aux examens. Nous augmenterons les classes découvertes à dimension sportive et les classes aménagées pour les sections d’excellence sportive de permettre la conciliation entre les études et les pratiques sportives.
Créer une association sportive dans chaque école, tout en améliorant la formation des professeurs des écoles à l’EPS.
Le sport scolaire, pratiqué les mercredis après-midi, permet de découvrir de nombreux sports, de participer à des compétitions, de s’ouvrir à de nouvelles pratiques. C’est bien souvent une passerelle pour l’inscription en club, il doit donc être favorisé. Nous renforcerons l’accompagnement en direction de l’USEP pour l’enseignement du premier degré et de l’UNSS pour l’enseignement du second degré.
Banaliser une demie journée pour la pratique sportive des étudiants

Les étudiants pratiquent trop peu et l’enseignement supérieur français est en retard en la matière. Les établissements du supérieur, en s’appuyant sur les SUAPS, doivent pouvoir permettre à tous les jeunes d’accéder à une activité sportive dans le cadre de leurs études.
Pour un sport populaire et porteur de valeurs
Renforcer l’accompagnement des athlètes de haut niveau et instaurer une meilleure mutualisation des moyens

  • Prise en charge par l’État ou par les fédérations conventionnées des frais inhérents à la pratique pour les sportifs de haut niveau listés (frais de structure de type INSEP ou Pôle France, actuellement pour partie à charge des familles qui effectuent des crédits) afin de permettre l’égalité des chances.
  • Favoriser les contrats d’insertion professionnelle afin d’accompagner les SHN sur leur insertion professionnelle d’après carrière en portant à zéro
    les charges inhérentes pour les employeurs avec un salaire de 1500 euros net par mois pour les sportifs concernés.
    Porter au niveau international la création d’une Agence mondiale d’attribution des grands événements sportifs
    L’attribution de grands événements sportifs (Coupe du Monde de Football, Jeux Olympiques,etc.) à certains pays apparaît en contradiction avec les valeurs promues par l’olympisme.
    A l’instar de l’Agence mondiale antidopage, nous proposons la création d’une Agence internationale composée du mouvement sportif et des États en charge d’attribuer les grands événements sportifs selon des critères éthiques, sociaux et écologiques.
    Construire un modèle français du supporterisme
    Le sport sans supporters n’est que spectacle sportif sans âme. Les associations de supporters doivent être mieux associées à la vie des clubs.
    Nous proposerons également la création de maisons des supporters, consacrant leur rôle social.
    Favoriser la diffusion en clair des compétitions
    Regarder du sport à la télévision est devenu inabordable, la plupart des compétitions étant diffusées sur des chaines payantes.
    Nous élargirons le décret du 22 décembre 2004 obligeant la diffusion en clair de certaines compétitions. Nous favoriserons en particulier le sport féminin et les sports peu exposés.
    Nous déplafonnerons les trois taxes affectés au financement du sport : taxe « Buffet » sur les droits télé, taxe sur les paris sportifs, taxe sur les jeux de la FDJ.

Lien Permanent pour cet article : https://www.pcf-fontaine.fr/la-france-des-jours-heureux-sera-sportive/