Parti communiste français Fontaine rive gauche du Drac - l'Humain d'abord

Pas de profit sur la Pandémie, les communistes à l’offensive

➡ Les communistes de la section de Fontaine rive gauche du Drac étaient présent·e·s en nombre, ce samedi 6 février 2021 sur le marche Marcel Cachin de Fontaine pour faire signer l’appel : “Pas de profit sur la Pandémie”. 26 personnes ont accepté de soutenir cette démarche, ce qui représente un beau résultat.
✅ Cette initiative citoyenne européenne a pour but d’obtenir au minimum, un million de signatures pour demander à la Commission de proposer une législation pour :
▶ veiller à ce que les droits de propriété intellectuelle, brevets compris, n’entravent pas l’accessibilité ou la disponibilité de tout vaccin ou traitement futur contre la COVID-19 ;
▶ garantir que la législation de l’UE relative à l’exclusivité des données et à l’exclusivité commerciale ne limite pas l’efficacité immédiate des licences obligatoires délivrées par les États membres ;
▶ instaurer des obligations juridiques pour les bénéficiaires de fonds de l’UE en ce qui concerne le partage de connaissances, de propriété intellectuelle et/ou de données sur les technologies de la santé liées à la COVID-19 dans le cadre d’une communauté de brevets ou de technologies ;
▶ instaurer des obligations juridiques pour les bénéficiaires de fonds de l’UE en ce qui concerne la transparence relative aux contributions publiques, aux coûts de production ainsi qu’aux clauses garantissant l’accessibilité et le caractère abordable combinées aux licences non exclusives.

Lien Permanent pour cet article : https://www.pcf-fontaine.fr/pas-de-profit-sur-la-pandemie-les-communistes-a-loffensive/

Voeux 2021 des communistes de l’Isère

 

🎆 2021 : Meilleurs vœux des communistes de l’Isère !
🏥 Après une année 2020 qui aura été marquée par le naufrage des politiques libérales, faisons de 2021 l’année du droit à la Santé pour toutes & tous ! Pas de profits sur la pandémie, notre Santé n’est pas à vendre !
➡️ Signez la pétition sur www.petition-sante.pcf-isere.fr
🤝 Pour faire des solidarités une priorité face aux conséquences sociales de la crise, nous avons besoin d’une alternative pour notre Département !
🌱 Rejoignez la dynamique ici www.leprintempsiserois.fr
✊ Défense de nos libertés fondamentales, soutien au monde de la Culture, défense du Service public de l’Énergie… en 2021 les communistes seront de tous ces combats !
Ensemble, traçons un autre chemin pour notre Humanité !

 

Lien Permanent pour cet article : https://www.pcf-fontaine.fr/voeux-2021-des-communistes-de-lisere/

REJOIGNEZ L’INITIATIVE CITOYENNE EUROPÉENNE : contribuez à rendre le futur vaccin contre la Covid-19 accessible à tous !

#PasdeProfitsurlaPandemie

Bien que leurs recherches soient principalement financées par d’énormes sommes d’argent public, les vaccins et les traitements deviennent par la suite la propriété de quelques grands groupes pharmaceutiques: il faut en finir avec cette logique de brevet et il est vital qu’un vaccin ou un médicament soit librement accessible à tous et toutes pour gagner contre cette pandémie !

DE LA DÉMOCRATIE : nous voulons une initiative citoyenne européenne !
Avec des citoyen·ne·s, syndicalistes, des associations et 13 partis politiques au niveau européen, nous sommes à l’origine de la campagne #Right2Cure #PasdeProfitsurlaPandemie.

  • Nos revendications :
    L‘accès aux diagnostics, aux thérapies et aux vaccins liées à la Covid-19 ne doit pas être entravé par des droits de propriété intellectuelle ou des restrictions similaires, pour que les grandes entreprises pharmaceutiques ne tirent pas profit de cette pandémie aux dépens de la santé des personnes.
  • Les vaccins et les traitements contre les pandémies doivent devenir un bien public mondial librement accessible à tous et toutes, comme demandé en mai dernier par l’Organisation mondiale pour la Santé : l’Union européenne doit faire passer la santé publique avant le profit privé.
  • Cette campagne s’ancre pour nous en France dans un contexte de destruction de la Sécurité sociale et des emplois, notamment dans le domaine pharmaceutique. Ces questions dépassent les frontières : des maladies tuent chaque jour sans que cela intéresse les grands groupes pharmaceutiques car les populations concernées ne pourraient pas acheter le Médicament. Il est inconcevable que notre santé soit suspendue au profit de quelques actionnaires de grands groupes.
  • Nous proposons la création d’un pôle public de la recherche, de la production et de la distribution du médicament au plan national, européen et mondial : la puissance publique qui finance la recherche fondamentale et appliquée doit maîtriser la chaîne des productions des produits (brevets, médicaments …) pour répondre aux besoins des populations.

Fermeture de 100 000 lits et de 95 services d’urgences, disparition de la moitié des maternités dans notre pays en 20 ans, pénurie de masques et de lits pour affronter la Covid-19, personnels surmenés,… le gouvernement continue sa logique de 30 ans de politiques néolibérales, méprisant les personnels des secteurs de la santé, du médico-social et du social, sacrifiant le droit aux soins sur l’autel de la rentabilité.
Nous exigeons donc une revalorisation globale des salaires, des embauches et un investissement massif dans les services publics, notamment dans les secteurs de la santé et de l’action sociale, loin de la contrainte de réduction de la dette publique imposée par l’Union européenne qui se fait sans remettre en question les bénéfices réalisés par les grandes entreprises sur le dos des salarié·e·s.
Le site d’initiative citoyenne européenne : PAS DE PROFIT SUR LA PANDÉMIE détaille les quatre grandes raisons d’obtenir un million de signatures.

Lien de l’Union européenne pour soutenir cette initiative


    Lien Permanent pour cet article : https://www.pcf-fontaine.fr/rejoignez-linitiative-citoyenne-europeenne-contribuez-a-rendre-le-futur-vaccin-contre-la-covid-19-accessible-a-tous/

    Rétablir l’accès à partir de 65 ans au panier gourmand

    Voici le texte de la lettre que nous avons adressé à Monsieur le Maire de Fontaine:

    Dans un courrier envoyé aux anciens de la commune vous précisez que désormais il faut “être âgé de 70 ans et plus” pour bénéficier du “colis gourmand” qui remplacera cette année le repas traditionnel en raison de la crise sanitaire.

    Depuis des décennies chaque Fontainois-e pouvait s’inscrire pour le repas convivial à partir de 65 ans, âge où la plupart sont à la retraite, et disposent de pensions en moyenne inférieures de 25% à leurs revenus en activité professionnelle.

    Moment fort de lien social, le repas constituait également de la part de la municipalité un geste significatif de solidarité active envers des centaines de personnes âgées.

    Aujourd’hui ce sont près d’un millier d’entre elles -952 très exactement- qui ont été exclues arbitrairement de la possibilité de bénéficier du “colis gourmand”. Ce qui constitue une mise en cause significative de la politique sociale de la commune de Fontaine. Cela au moment où les personnes âgées subissent de plein fouet les conséquences de la crise sanitaire, au plan financier mais aussi par l’isolement durement ressenti particulièrement à l’approche des fêtes.

    Profondément choqués par cette décision unilatérale de votre municipalité, les communistes de la section “Fontaine rive gauche du Drac” vous demandent de rétablir au plus vite l’accès à partir de 65 ans au colis gourmand et par la suite au repas traditionnel.

    Vous souhaitant bonne réception de cette lettre, nous vous adressons Monsieur le Maire nos sincères salutations.

    Willy Pepelnjak
    Secrétaire de la section du PCF
    Fontaine rive gauche du Drac

    Lien Permanent pour cet article : https://www.pcf-fontaine.fr/retablir-lacces-a-partir-de-65-ans-au-panier-gourmand/

    Masques aux écoliers, l’action a payé

    Suite à notre action publique la ville de Fontaine passe commande de 4000 masques pour les élèves des écoles élémentaires !

    Petit rappel :

    • Lundi 2 novembre : Lors du Conseil municipal, le Maire Franck Longo répond fermement non à la question de Jean-Paul Trovero au nom du groupe Fontaine notre planète commune demandant que la ville fournisse gratuitement des masques aux écoliers de Fontaine.
    • Vendredi 6 novembre : la mairie réceptionne le courrier de la section demandant la fourniture gratuite de masques.
    • Dimanche 8 novembre : Le Dauphiné Libéré publie la quasi intégralité de notre lettre
    • Semaine du 9 au 13 novembre : les communistes démarrent la distribution de la lettre aux parents d’élèves, collent des affichettes sur les panneaux.
    • Lundi 16 novembre : Le secrétariat de Franck Longo propose à Willy une rencontre le mercredi 18 novembre.
    • Mercredi 18 novembre : Le Maire Franck Longo informe Willy Pepelnjak et Laurent Jadeau que la ville commande 4 000 masques pour les élèves des écoles élémentaires !!!

    Lien Permanent pour cet article : https://www.pcf-fontaine.fr/masques-aux-ecoliers-laction-a-payee/

    26 mai 1946, Ambroise Croizat créa la Sécurité sociale

    La lettre de Michel Cialdella au Médiateur de France Télévision, le 9 novembre 2020 :

    ” Monsieur le Médiateur .

    Ce soir sur la chaîne de télévision de France Info vers 18 heures on évoque le général De Gaulle. Pour se faire, la rédaction a invité une “historienne” du nom de Aurélie Luneau, qui nous a déversé un tombereau de contrevérités.

    Par exemple : « on lui doit la Sécurité sociale ». Ce qui est une contrevérité absolue et démontrable par la chronologie. Car l’histoire se sont des faits et de la chronologie. De Gaulle pour sauver la France il a commencé par se sauver lui-même en Angleterre. Pourquoi pas !.

    Mais De Gaulle n’est pour rien dans la création de la Sécurité sociale dont il n’a même pas signé les ordonnances. C’est son intérimaire Jean-Marcel Jeanneney qui l’a fait. Selon Pierre Laroque, De Gaulle était en Russie à ce moment-là.

    Même s’il l’avait voulu il n’aurait pas pu. Désigné chef du gouvernement par l’assemblée constituante le 13 novembre 1945, il démissionnera le 20 janvier 1946 soit 108 jours après.

    C’est parce que le parti communiste avait réalisé 26,2 % des voix à l’élection de l’assemblée constituante (devenant ainsi le premier parti de France) que le 21 octobre 1945, des ministres communistes font leur entrée au gouvernement. C’est Ambroise Croizat, ministre, qui mettra en place la Sécurité sociale avec l’aide de la CGT et des communistes. Le 20 mai 1946 A. Croizat créera le régime général.

    De Gaulle n’aura de cesse d’attaquer cette grande conquête ouvrière. Et cela dès mars 1948 dans son discours de Compiègne ( voir chronologie ci-jointe).

    Quant au vote des femmes, c’est grâce à un amendement du communiste Fernand Grenier, car De Gaulle avait « oublié … ».

    Le journaliste Cyril Graziani n’est pas en reste, il prétend que De Gaulle quand il était au pouvoir, souhaitait beaucoup plus de nationalisations. Ce qui bien sûr est faux (voir la chronologie).

    Par contre à De Gaulle on lui doit 10 millions de grévistes en 1968 que son mépris pour les travailleurs  lui a fait baptiser  la « chienlit ». Alors que la France connaît un mouvement de contestation historique, le général De Gaulle quitte discrètement le palais de l’Elysée, le 29 mai, provoquant interrogations et inquiétudes. On apprend un peu plus tard qu’il s’est rendu en Allemagne, à Baden-Baden, pour y rencontrer notamment le général Jacques Massu au PC des forces françaises en Allemagne, afin d’appeler l’armée à son secours ?

    Mais il a aussi fait de bonnes choses : en mars 1966 il a fait quitter à la France le commandement intégré de l’OTAN, et le 1er avril 1967 fait évacuer de France les bases américaines. Mais de cela le service public de télévision n’en parle pas.

    En espérant une rectification de la part de vos journalistes. Veuillez agréer Monsieur, mes salutations distinguées.

    Michel Cialdella

    Pour en finir avec : « Et De Gaulle créa la sécurité sociale ».

    La chronologie met fin à cette fable.

    Le programme de la Résistance est adopté le 15 mars 1944.

    Celui-ci prévoyait un plan çomplet de sécurité sociale, avec gestion appartenant aux représentants des intéressés et de l’État.

    Il restait à construire l’organisme. Ambroise Croizat ne part pas de rien puisque dès avril 1944, à Alger, il impulse un groupe de travail de l’assemblée consultative provisoire (1).

    C’est un rapport présenté par Georges Buisson militant de la CGT (un peu oublié), qui constituera la base des ordonnances. Il est adopté par l’assemblée consultative provisoire le 31 juillet 1945, par 194 voix pour, et une voix contre (la droite). Mais il y a 84 abstentions : le M. R.P., la C.F.T.C et quelques radicaux. Ce qui invalide la thèse du consensus.

    D’ailleurs la CFTC au niveau confédéral, refusera de participer à la mise en place de la Sécurité sociale.

    Les ordonnances sont publiées les 4 et 19 octobre 1945. Elles sont signées par Alexandre Parodi. De Gaulle ne les signera pas. Selon Pierre Laroque il aurait été à Moscou ce jour-là.

    Le 21 octobre 1945 élection de l’assemblée constituante. Les communistes obtiennent 26,2 % des voix et 159 députés. Le PCF devient le premier parti de France.

    Le 13 novembre 1945 De Gaulle est élu chef du gouvernement par l’assemblée constituante.

    Le 22 novembre 1945 soit 32 jours après la publication des ordonnances, Ambroise Croizat devient ministre du travail et de la Sécurité sociale. Il sera chargé de la mise en place de ce grand organisme.

    La droite ne renonce pas et ne renoncera jamais. Le 22 décembre 1945 ( 79 jours après la publication des ordonnances) le MRP qui soutient De Gaulle, présente une proposition de loi qui a pour objet de modifier l’ordonnance du 4 octobre. On devine dans quel sens.

    Le 20 janvier 1946 soit 108 jours après la publication des ordonnances, De Gaulle démissionne du gouvernement , il ne supporte pas de siéger avec quatre ministres communistes. Ce qui le met dans l’impossibilité de mettre en place la Sécurité sociale.

    En 1948 dans son discours de Compiègne, De Gaulle met l’accent sur la nécessité de réduire les dépenses sociales en ces termes : réduire les dépenses de manière durable et effective ; cela comporte, en effet, la suppression de service entier, la mise en ordre radical des entreprises nationalisées, la réforme profonde du fonctionnement des assurances sociales (2). (que De Gaulle n’appellera jamais Sécurité sociale).

    Le 30 décembre 1958 à peine revenu au pouvoir De Gaulle instaure par décret des franchises applicables au 1er janvier 1959. Ces franchises seront retirées en juillet de la même année grâce aux luttes syndicales.

    Le 12 mai 1960 un décret du gouvernement De Gaulle organise par décret la mainmise de l’État sur la sécurité sociale.

    En août 1967 les ordonnances De Gaulle – Jeanneney, mettront fin à 20 ans de gestion par les travailleurs (majoritairement par la CGT) de la Sécurité sociale en introduisant le paritarisme, qui de fait donne la majorité au patronat.

    Voilà pour l’action de De Gaulle sur la Sécurité Sociale qu’il appellera toujours : les « Assurances sociales » et sans doute pas par hasard.

    Dans un entretien à la revue le droit ouvrier, octobre 1995, Pierre Laroque directeur de la Sécurité sociale au ministère d’Ambroise Croizat dira : « le général De Gaulle ne m’a jamais parlé de sécurité sociale. Je l’ai rencontré à plusieurs reprises. Il ne m’en a jamais parlé  ».

    Comme quoi le sujet ne l’intéressait pas vraiment.

    Michel CIALDELLA

    Ex administrateur de la CPAM de Grenoble

    auteur de « La Sécurité Sociale une conquête en danger »

    1)  Ambroise Croizat ou l’invention sociale. Michel Etiévent. Éditions GAP-2012.

    2)  Yves Saint-Jours, traité de sécurité sociale : le droit de la sécurité sociale. LGDJ. 1984.

    Lien Permanent pour cet article : https://www.pcf-fontaine.fr/26-mai-1946-ambroise-croizat-crea-la-securite-sociale/

    Urgence pour des masques dans les écoles primaires de Fontaine

    La section PCF de Fontaine s’est adressée au Maire de la commune, Franck Longo le 6 novembre 2020.

    Monsieur le Maire,

             Depuis le 2 novembre, face à la recrudescence de la Covid 19, le port du masque est devenu obligatoire pour les écoliers et cela pour une durée pour le moment inconnue.

    L’achat de masques pour les enfants de plus de 6 ans représente un coût non négligeable pour un grand nombre de familles de notre commune dont les ressources ont chuté gravement en raison des conséquences de la crise sanitaire.

    Plus d’un million de personnes ont basculé en France en dessous du seuil monétaire de pauvreté, une réalité qui n’a malheureusement pas été prise en compte par le gouvernement quant à la nécessaire gratuité des masques.

    Tout comme il n’avait pas pris en compte la demande du PCF pour que les masques soient remboursés par la Sécurité sociale. Notre pétition reste d’actualité !

    Lors du premier confinement la municipalité de Fontaine, soucieuse de la santé des habitant-e-s, avait procédé à l’achat de masques comme la Région, et les avait distribués gratuitement dans un premier temps à tous les habitants et habitantes fragilisé-e-s à cause de l’âge ou de la maladie, puis à l’ensemble des Fontainois-e-s.

             Afin que tous les enfants soient égaux devant la nécessité d’être protégés et de protéger leurs proches de ce virus extrêmement meurtrier, nous vous demandons, de vous procurer en urgence des masques enfants et de les distribuer gratuitement aux écoliers fontainois, comme l’ont déjà fait un certain nombre de maires à travers le pays.

    Dans l’espoir que, partageant notre souci d’égalité et de protection de la santé de tous, vous accorderez un accueil favorable à notre demande,

    Veuillez agréer, Monsieur le Maire, nos salutations distinguées.

    Willy Pepelnjak

    Secrétaire de la section du PCF

    “Fontaine rive gauche du Drac”

    Lors du Conseil municipal du 2 novembre, le groupe Fontaine notre planète a déjà posé une question diverse liée aux masques dans les écoles élémentaires.

     

     

    Lien Permanent pour cet article : https://www.pcf-fontaine.fr/urgence-pour-des-masques-dans-les-ecoles-primaires-de-fontaine/