Lettre ouverte à l’attention de M. le Maire de Fontaine, et aux élu·e·s du conseil municipal

Dans la nuit du 18 au 19 mars, des écrits haineux sont apparus sur des affiches du loto des Amis du
Travailleur Alpin. Des faits similaires quant à leur nature se sont ensuite succédé, puisque notre concitoyen Édouard Schoene a retrouvé dans son jardin des écrits menaçants sur ces mêmes affiches.
Au cours de la semaine suivante, une croix gammée a été dessinée sur les vitres du local de l’UL CGT et un incendie a été provoqué devant la porte de la devanture du local du Parti Communiste Français à Fontaine, syndicat et parti dont est adhérent la victime. Des tracts visant Édouard Schoene ont été retrouvés près des cendres de cet incendie éteint par les voisins.

Tous ces éléments, nous les rapprochons.
Vous avez certes réagi au conseil municipal après intervention de M. Trovero, en condamnant les agissements et en déclarant que « vous agirez pour qu’une enquête policière soit menée et que les auteurs soient trouvés et punis ». Cependant, cette apologie du nazisme aurait mérité un communiqué officiel de condamnation de votre part et une plainte.
Notre commune a toujours été une terre de résistance et d’accueil pour de nombreuses immigrations dont la communauté italienne fuyant le fascisme de Mussolini ; les propos glorifiant le fascisme transalpin auraient dû être également condamnés.
Aussi, cette absence de réaction officielle contre ces propos infâmes nous inquiète.
Nombre de personnes présentes au rassemblement large et fraternel du 31 mars, en protestation aux agissements fascistes et en solidarité avec la victime nous ont fait part de leur étonnement de l’absence du premier magistrat en charge notamment de la sécurité sur le territoire.
Aucun·e élu·e de la majorité municipale n’était présent.
Vous n’avez pas non plus répondu à notre demande officielle d’occupation de l’espace public envoyé le
vendredi 24 mars, mettant ainsi en danger les plus de 300 pacifistes venus témoigner leur soutien à Édouard Schoene et condamner ces actes fascistes. Ce ne sera que près d’une heure après le début du rassemblement qu’une voiture de police viendra bloquer la circulation, face à la population exaspérée.
Nous attendons, Monsieur le Maire, que votre soutien à M. Schoene, annoncé au conseil municipal se traduise par des actes. Votre absence de réaction banalise les actes commis. Notre ville de Fontaine ne mérite pas cela. Ni la haine des uns, ni le silence des autres.
Dans l’incompréhension de votre manque de positionnement, recevez, Monsieur le Maire et Mesdames,
Messieurs les conseiller·e·s municipaux, nos salutations.
Willy PEPELNJAK et Renaud LUGLI
Co-secrétaires de la section PCF Fontaine rive gauche du Drac

Lien Permanent pour cet article : https://www.pcf-fontaine.fr/lettre-ouverte-a-lattention-de-m-le-maire-de-fontaine-et-aux-elu%c2%b7e%c2%b7s-du-conseil-municipal/

1 Commentaire

    • Di Dio Ambroise sur 8 mai 2023 à 17 h 05 min

    Mes compliments pour cette lettre ouverte très complète c’est aussi désolant que des attaques par des tags des écrits honteux visent le local de la section PCF de Fontaine ainsi que la demeure de notre camarade Edouard Schoene ces actes non condamnés par le maire sont inadmissibles et scandaleux Fontaine administrée par des maires communistes Mrs Pinel Maisonnat Boulard Trovero n’à jamais connu de tels agissements aussi haineux et violants Cette attitude « laxiste » de la part de la majorité municipale me désole. ainsi la « débaptisation » de l’école maternelle Danielle Casanova une résistante communiste déportée m’à beaucoup chagriné effacer les noms de nos édifices des personnalités qui ont résisté combattu ont été faits prisonniers torturés déportés et morts pour notre liberté est indigne et désolant de la part du premier magistrat et sa majorité. Merci à la section du PCF de Fontaine (rive gauche) pour ce communiqué de rappel indispensable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender. 768 423 spammeurs ont vu s'afficher une page d'erreur 403.