Aller à la barre d’outils

PLFSS : « La solidarité majoritaire c’est de ne pas refuser en 2012 ce que l’on a porté ensemble en 2011 »

PLFSS : « La solidarité majoritaire c’est de ne pas refuser en 2012 ce que l’on a porté ensemble en 2011 »

Même si le PLFSS comprend certes quelques annonces positives dont la mesure de la prise en charge à 100% des IVG, la loi Bachelot n’est nullement remise en cause, les ARS continuent les restructurations et les fermetures de services, de blocs opératoires, de maternités, de centres IVG.

Le PLFSS prétend lutter contre le renoncement mais ne propose aucune mesure contre les franchises médicales, la fiscalisation des indemnités journalières, le jour de carence, autant de mesures imposées par la droite.

L’augmentation du PLFSS votée est très nettement inférieure aux besoins exprimés par les professionnels comme l’a rappelé la Fédération Hospitalière de France. Alors qu’il faudrait entre 3,1 et 3,4%, il n’a été voté qu’avec une augmentation de 2,6%. Cela se traduira encore par des fermetures d’activités, de services publics.