Devant la CPAM de Fontaine rassemblement du 23 mai 2019 pour exiger le maintien de la caisse

Un rassemblement à l’initiative de la section PCF Fontaine rive gauche du Drac s’est tenu le jeudi 23 mai 2019 à 14H, devant l’antenne locale de la CPAM.

Voici l’intervention faite par Michel Barrionuevo:

C’est devant cette antenne de la caisse de Fontaine que nous avons lancé, lors du premier rassemblement, le 18 janvier dernier, une pétition demandant le maintien de la CPAM à Fontaine.

La caisse de Fontaine dessert toutes les communes de la rive gauche du Drac, le plateau du Vercors et Grenoble ouest.

Les communistes de notre section, de nombreuses citoyennes et citoyens attachés au maintien de la proximité de la Sécurité sociale, se sont mobilisés pour faire signer cette pétition.

Cette Sécurité sociale bâtie à partir des orientations contenues dans le programme du Conseil National de la Résistance, « les jours heureux » est née sous l’impulsion du Ministre communiste du Travail, Ambroise Croizat.

Sitôt créée, les forces de la finance et le grand patronat l’ont combattue sans relâche pour effacer son contenu solidaire et la démanteler.

A chaque fois, des femmes, des hommes se sont mobilisés pour dire « la Sécu est à nous, on s’est battu pour la gagner, on se battra pour la garder. »

Le libéralisme ne s’avoue jamais vaincu et tente de remettre en cause, les conquis des luttes.

Lorsque l’objectif du pouvoir est de supprimer 120 000 postes dans la fonction publique, cela relève de la tentative de casser les Services Publics.

Au nom du tout numérique, la direction de la CPAM tente de supprimer la proximité, qu’importe pour elle, les assurés sociaux qui n’auront pu s’adapter à cette transition.

Les spots publicitaires pour l’ouverture de comptes Ameli, ou pour l’ouverture du Dossier Médical Partagé ont pour but premier d’accélérer cette transition.

Le 18 janvier, j’avais cité la position du Défenseur des Droits sur cette marche forcée du tout numérique.

Comme hier, aujourd‘hui et demain encore, nous continuerons d’appeler à la mobilisation pour la défense des Service publics de proximité.

Cet élan s’est concrétisé par l’adoption à l’unanimité de vœux pour le maintien de la Caisse de Fontaine, dans les Conseils municipaux de Fontaine et Sassenage.

Par la remise d’un premier paquet de 1 747 signatures, à l’attention de la Directrice de la CPAM, le 25 mars dernier, par une adresse aux agents du Siège, le 28 mars et par un rassemblement organisé l’après-midi, en même temps que se tenait la réunion du Conseil d’administration.

A l’occasion de ce rassemblement, la fédération de l’Isère du PCF a lancé un appel à la riposte et à la convergence, en présence de gilets jaunes, d’agents de la CPAM, d’élus locaux, de syndicalistes, de citoyens et citoyennes, de jeunes communistes.

Le plan voté par le Conseil d’administration s’attaque à 10 agences, c’est le démantèlement de la proximité qui relève d’un cynisme absolu pour décourager les usagers et par la suite fermer à tour de bras.

Pour Fontaine, la Directrice ne parle plus de fermeture, mais de transformer l’agence en point d’accueil, ouvert seulement 2 jours par semaine, comme cela est le cas sur cette caisse depuis le mois d’octobre dernier.

Un point d’accueil, ce n’est plus le traitement de dossiers, l’accompagnement mais simplement un espace de renseignement.

L’entrevue entre la Directrice de la CPAM et le Maire de Fontaine, Jean Paul Trovero, accompagné des adjointes en charge du dossier, s’est soldée par un échec.

Non seulement, l’agence n’ouvrirait plus 5 jours par semaine, comme cela était le cas jusqu’en septembre dernier, mais la Directrice demande l’hébergement totalement gratuit, loyer et fluides du point d’accueil, et se refuse à assurer le moindre engagement pérenne.

Pour les assurés sociaux de Fontaine, c’est la double peine, s’acquitter des cotisations sociales et devoir financer par l’impôt local la charge induite par les coûts d’investissements et de maintenance des locaux, sans aucune assurance du maintien du service public.

Tout cela pour permettre la réalisation d’une opération immobilière sur les 700 mètres carrés des locaux actuels.

C’est inacceptable !

Le combat s’est poursuivi avec la pétition initiale que nous avions mis à la disposition de nos concitoyennes et concitoyens. Je citerai l’exemple du docteur Françoise Betton de Sassenage à qui j’avais remis à sa demande 2 feuilles. Lors de ses consultations, dans sa salle d’attente les patientes et patients ont pu la signer et elle m’a retourné ces pages recto-verso recouvertes de noms, il y a une semaine.

Le combat pour la mobilisation continue à l’échelle départementale sur la base d’une nouvelle pétition contre le plan historique d’économies sur le dos des assurés sociaux, en s’attaquant aux accueils du public.

Des rassemblements se sont tenus :

  • Mardi sur Rives, Bourgoin-Jallieu, Froges, Morestel
  • Mercredi sur Vizille

Aujourd’hui à Fontaine, nous voulons réaffirmer notre position : le maintien d’une caisse ouverte chaque jour de la semaine, avec pour les assurés sociaux la possibilité pleine et entière d’instruire les dossiers et toutes les démarches dans le sens premier de la création de la Sécurité sociale : de chacun selon ses moyens, à chacun selon ses besoins.

Pour comme le disait Ambroise Croizat : « Mettre définitivement l’homme à l’abri du besoin, en finir avec la souffrance et les angoisses du lendemain »

Lien Permanent pour cet article : http://www.pcf-fontaine.fr/devant-la-cpam-de-fontaine-rassemblement-du-23-mai-2019-pour-exiger-le-maintien-de-la-caisse/

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender. 516 022 spammeurs ont vu s'afficher une page d'erreur 403.

Aller à la barre d’outils