«

»

Oct 22

30 octobre 2012: Solidarité avec les 6 jeunes communistes agressés à Grenoble

Déclaration de la Fédération de l’Isère du Parti communiste français

Vendredi 19 octobre dans la soirée, six jeunes communistes ont été la cible d’une agression méthodiquement planifiée par des militants qui se revendiquent sans ambiguïté possible de l’extrême droite et des mouvances proches du Front National.

Piégés, molestés à coup de barres de fer et de matraques, l’un d’entre-eux souffre d’une fracture importante au nez. Surveillés toute une partie de la soirée, les jeunes qui se réunissaient dans nos locaux ont d’abord été confrontés à une première tentative d’agression qu’ils ont été en capacité de maîtriser sans heurt.

Toutefois, il apparaît du traquenard dans lequel ils sont tombés quelques minutes plus tard alors qu’ils rentraient chez eux, que cette première attaque n’était rien d’autre qu’une tentative de les déloger, de les poursuivre et d’attenter à leur intégrité physique et morale.

Piégés rue Denfert Rochereau, les six jeunes militants ont d’abord cherché refuge dans un pub à proximité immédiate mais celui-ci a refusé de les abriter. Ce n’est qu’après le déversement d’un torrent de propos racistes, d’insultes et de menaces de morts, de tentatives de mettre celles-ci à exécution que les jeunes ont compris que leurs agresseurs étaient clients du bar dans lequel on les appelait à reprendre « sagement » leurs beuveries.

De tels agissements sont totalement inacceptables dans notre République.

Celles et ceux qui les commettent salissent la France comme d’autres avant eux la déshonoraient du temps de la collaboration fasciste avec l’occupant nazi. Bien que l’Histoire nous en éloigne, la montée de la haine raciale et la banalisation du discours socialisant et nationalisant du Front National, comme la banalisation politique et médiatique de leurs idées, de leurs discours, nous conduisent lentement vers l’embrasement de la société.

Communistes et Républicains, nous luttons encore et toujours pour la fraternité et l’unité de celles et de ceux qui subissent la violence et l’oppression du système de l’esclavage de l’Humain par l’Humain.

Solidaires des jeunes agressés et résolus dans le combat contre la haine, le racisme et la violence, nous invitons celles et ceux qui partagent cet horizon,
à

un rassemblement pacifique mardi 30 octobre 2012 à 18H00 à l’angle
de la rue Denfert Rochereau et du cours Berriat à Grenoble.

 

Grenoble, le 22 octobre 2012

Jérôme MARCUCCINI, Secrétaire départemental

Déclaration du MJCF:

Violente agression pour des raisons politiques

Vendredi 19 octobre à 23h, six Jeunes Communistes ont été agressés une première fois par un groupe se revendiquant ouvertement d’extrême droite alors qu’ils sortaient du local de la Fédération de l’Isère du Parti Communiste Français aux abords de la gare.

A 23h30 les militants des Jeunes Communistes ont subi une deuxième agression en tombant dans un véritable guet-apens tendu par une quinzaine de militants d’extrême droite armée de barres de fer, de matraques et d’autres armes, aux abords du D’enfer Pub situé rue Denfert Rochereau.

Suite à ces agressions, un militant communiste a été blessé au visage et s’est également fait dérobée ses papiers d’identité. Les menaces de morts proférés accompagnés de nombreuses insultes racistes ne font que confirmer le danger que représentent les idées d’extrême droite.

Ces agressions s’ajoutent à la longue liste des méfaits perpétrés depuis plusieurs années à Grenoble à l’encontre de nombreuses organisations de gauche.

La Fédération de l’Isère du MJCF condamne les agissements des groupuscules fascisants qui sévissent dans une certaine impunité en Rhône Alpes et en Isère.

Nous affirmons avec force toute notre volonté de ne pas céder aux intimidations et agressions de groupes fascisants et nous continuerons à mener le combat politique qui est le nôtre.

Une plainte a été déposée et nous espérons une réponse ferme de la part des pouvoirs publics condamnant ces agissements.

A l’heure où l’extrême droite tend à être banalisée par le monde politique ; ces événements confirment la dangerosité de l’extrême droite pour la vie démocratique.

Les Jeunes Communistes affirment avec force que céder à la haine, la xénophobie et au nationalisme ne mèneraient qu’à la division populaire. L’unité et la solidarité face à la crise sont aujourd’hui plus que nécessaires.

Fédération de l’Isère du Mouvement des Jeunes Communistes

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.pcf-fontaine.fr/30-octobre-2012-solidarite-avec-les-6-jeunes-communistes-agresses-a-grenoble/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender. 342 937 spammeurs ont vu s'afficher une page d'erreur 403.