Juin 17

N° 2  » Les infos du café rouge » de juin: La démocratie en danger

Depuis près de quatre mois des centaines et des centaines de milliers de personnes font grève et manifestent sans relâche contre la loi El Khomri qui met le code du travail en charpie. Dans leur diversité, tous les sondages confirment l’opposition de la majorité des Français à cette loi au service exclusif du patronat. Reprenant pour l’essentiel les 44 propositions du MEDEF pour « moderniser » le code du travail elle fragilise les salariés et donne tous pouvoirs aux patrons.

La contestation touche l’ensemble du pays. Elle rassemble les salariés du privé comme ceux du public, les retraités comme les lycéens et les étudiants. Elle est impulsée par les principaux syndicats du monde du travail –CGT, FO, FSU, Solidaires- et des organisations de jeunesse –UNEF, UNL et FIDL. Elle est confortée par l’opposition au projet du syndicat des cadres, la CFE-CGC.

Loin de « combattre la finance » comme l’avait annoncé le candidat Hollande, la politique du gouvernement socialiste favorise systématiquement les intérêts du patronat, du monde de l’argent et du capital. Un exemple : le rétablissement du bouclier fiscal a permis à Liliane Bettencourt, première fortune de France, de ne payer aucun impôt sur la fortune,  soit un cadeau de la bagatelle de 61,5 millions d’euros !

Face à l’ampleur de la mobilisation, le gouvernement refuse obstinément toute modification du texte. Il se livre à une escalade extrêmement dangereuse pour la démocratie. Il musèle les députés en utilisant le 49.3. Il envoie sa police contre les grévistes. Prenant prétexte des actes de violence commis par des bandes de casseurs facilement indentifiables, il ose maintenant interdire les manifestations.

Pour le Parti communiste, « le gouvernement ne peut se soustraire à ses responsabilités en s’attaquant à une liberté constitutionnelle qui permet de faire entendre dans l’unité et sans violence le rejet de la loi El Khomri ».

Les nouvelles journées nationales d’action prévues les 23 juin avec Manifestation à 14H Félix Poulat et 28 juin 14H Gare SNCF confirment que « le mouvement est loin de s’essouffler ». Il est indispensable de continuer à unir, organiser, faire progresser la mobilisation en conscience et en solidarité.

Télécharger ce journal

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.pcf-fontaine.fr/n-2-les-infos-du-cafe-rouge-de-juin-la-democratie-en-danger/

Mai 18

Fête du Travailleur Alpin Fontaine les 24, 25 et 26 juin 2016

AfficheFTA2016WebLa section du Parti communiste français de Fontaine rive gauche du Drac sera présente à la Fête du Travailleur Alpin qui se tient au Parc Dotto à la Poya.

Nous vous proposerons de la restauration rapide et des boissons dont la fameuse bière de Sassenage

  • Friture de joels
  • Frites,
  • Hot-Dog
  • Saucisse, frites
  • Sandwich
  • Café gourmand

Le Programme des différentes festivités, en cliquant sur l’image ci-contre

Vignettes-bons de soutien pour l’entrée sur la fête:16€

disponibles auprès des militants communistes ou à nos permanences le mercredi à 17H30, au 14 Avenue Aristide Briand 38600 Fontaine

Lien Permanent pour cet article : http://www.pcf-fontaine.fr/fete-du-travailleur-alpin-fontaine-les-24-25-et-26-juin-2016/

Mai 18

Repas fraternel vendredi 27 mai 19H, salle Romain Rolland Fontaine

repas-fraternel-16-05-27Repas fraternel

« Tagliatelles con polpettes »

que nous organisons le

Vendredi 27 mai 2016 à 19H

Salle du Centre Social Romain Rolland

113 Boulevard Joliot Curie

38600 FONTAINE

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.pcf-fontaine.fr/repas-fraternel-vendredi-27-mai-19h-salle-romain-rolland-fontaine/

Mai 03

Santé, protection sociale: un choix vital, vidéo du 29 avril 2016

Dans le cadre des écoles populaires, la section du PCF de Fontaine rive gauche du Drac a organisé le 29 avril à Fontaine une Rencontre-débat sur le thème « Santé, Protection sociale, un droit vital » avec la participation de Annie David, Sénatrice communiste de l’Isère, ancienne Présidente de la commission des Affaires sociales au Sénat, Secrétaire départementale du PCF.

A travers l’évolution historique de ce voeu qui nous est si cher, le débat a montré que l’action pour la santé est une nécessité impérieuse pour la vie.

Par exemple, une cotisation sur les actifs financiers, au même taux que sur les salaires permettrait de dégager annuellement 87,45 milliards d’euros, pour la Sécurité sociale, alors que le déficit est de l’ordre de 11 milliards, voilà de quoi supprimer le forfait hospitalier, tendre vers le remboursement à 100% des soins, prothèses, lunettes, dents, etc….

Comme vous pourrez le voir, les participantes et participants à cette Rencontre sont devenus acteurs du débat. Sur les 107 minutes de cette vidéo, les arguments ne manquent pas, alors n’hésitez pas à les consommer sans modération.

Lien Permanent pour cet article : http://www.pcf-fontaine.fr/sante-protection-sociale-un-choix-vital-video-du-29-avril-2016/

Avr 26

LE 28 ET LE 1ER MAI MOBILISÉS POUR L’EMPLOI

201604-projet-tract-1erMai_Page_1► Engagé dans une fuite en avant pour tenter d’imposer sa Loi de casse du code du travail, le gouvernement utilise les vieilles ficelles des régimes réactionnaires : alors que les témoignages de violences policières se multiplient et plutôt que de rétablir le dialogue, tous les motifs sont bons pour s’en prendre aux syndicats, criminaliser les luttes, faire taire toute contradiction.
► Pourtant, tout indique que ce n’est pas en réduisant les droits des salariés que l’ont fera reculer le chômage. C’est au contraire par l’investissement, le développement des services publics, l’augmentation des salaires. Et l’argent existe : comme le prouve le nouveau scandale des Panama Papers, il part massivement dans les paradis fiscaux alimenter la finance, plutôt que de financer l’impôt et de bons salaires pour ceux qui créent la richesse.

Loi Travail El Khomri, régressions sociales à tous les étages / #OnVautMieuxQueCa

Sans l’avouer ouvertement, le projet de loi met fin de fait aux trente-cinq heures. Des régressions, en voici quelques autres.
1. On travaillerait plus pour gagner moins, jusqu’à douze heures par jour par simple « accord ».
2. Les licenciements seraient facilités. Les risques encourus par les patrons pour licenciement abusif seraient réduits.
3. Les femmes seraient particulièrement pénalisées, notamment à travers la déréglementation des temps partiels.
4. Les patrons auraient toute liberté pour décider quand commence la semaine et contourner la majoration du dimanche.
5. La médecine du travail, les prud’hommes, les institutions représentatives du personnel seraient laminés.
6. Contrairement à un principe fondateur de notre droit social destiné à protéger les salariés, des accords d’entreprises pourraient contenir des dispositions plus défavorables aux travailleurs que ce que prévoit la loi.

Assez des politiques libérales ! Les propositions existent pour une autre politique.

1. Augmenter les salaires et baisser le temps de travail à 32 heures par semaine pour permettre la création de centaines de milliers d’emplois.
2. Créer une sécurité d’emploi et de formation garantissant à tout salarié la possibilité d’alterner périodes d’emploi et de formation sans passer par la case chômage.
3. Écrire un code du travail du 21e siècle qui permette de contester la mainmise des actionnaires et de la rentabilité financière sur les entreprises.
4. Prendre le contrôle du crédit bancaire, de l’argent public donné aux entreprises pour financer non pas des actionnaires sans contrepartie mais des programmes de création d’emplois et de formations qualifiantes, de recherche et d’innovation.
5. Donner aux salariés des droits et pouvoirs nouveaux d’intervention dans les choix des entreprises et aux citoyens et élus dans les choix de la cité.
6. Réformer le financement de la protection sociale pour inciter les entreprises à créer des emplois, financer le développement de la formation professionnelle, mutualiser les dépenses et mieux répartir les prélèvements entre les grands groupes et les PME.

JEUDI 28 AVRIL 2016, mettons à l’arrêt le maximum

d’entreprises et de services publics, de facs et de lycées !

Tous en grève – tous aux manifestations

GRENOBLE          10h, gare SNCF

BOURGOIN          12h, cinema Mégaroyal

ROUSSILLON       10h, place de la République

VIENNE               14h30, Champ de Mars

Manifestations du 1er Mai 2016 :

  • Grenoble : 10h gare Sncf à Jardin de Ville, prises de paroles, concert avec Cross Roads
  • Bourgoin : 11h cinéma Mégaroyal
  • Roussillon : 10h foyer municipal
  • Vienne : vide grenier revendicatif à l’Espace St Germain

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.pcf-fontaine.fr/le-28-et-le-1er-mai-mobilises-pour-lemploi/

Avr 14

Santé-Protection sociale, en débat à Fontaine le 29 avril à 18H30 salle Romain Rolland

rencontre-debat-29-04-2016Le Parti communiste francais a fait de sa politique de santé un axe prioritaire de son action. C’est une des marques de son identité au service des humains. Il participe à toutes les initiatives de rassemblement en faveur des progrès sanitaires et sociaux au niveau national comme international.

La Rencontre-débat du vendredi 29 avril à 18H30, salle Romain Rolland à Fontaine, avec la participation de Annie David, initiée par la section PCF de Fontaine rive gauche du Drac, s’inscrit dans la continuité de ces combats.

Lors de la de la journée mondiale de la santé, le PCF a tenu à réaffirmer qu’il œuvre pour la défense de la protection sociale et de la Sécurité sociale dont il a été un des fondateurs en 1946 et il demande la généralisation de la prise en charge à 100% des dépenses de santé. Il prône une nouvelle politique du médicament qui dégage celui-ci des contraintes de rentabilité capitalistique. Il demande également la création d’un pôle public du médicament et défend l’accès aux soins pour tous grâce à l’hôpital public et les centres de santé. La lutte contre les inégalités sociales et territoriale de santé constitue la priorité.

Le PCF propose une nouvelle politique de santé publique mettant l’accent sur la prévention et la promotion de la santé.

A l’inverse, les politiques d’austérité et de réduction des financements conduisent à la régression sanitaire et sociale. Elles doivent cesser. Les progrès scientifiques actuels doivent être développés et mis au service de toute l’Humanité.

Depuis le 26 janvier dernier, la « loi de modernisation du système de santé », dite loi Touraine, est entrée en vigueur.
Avec elle, l’objectif est d’adapter au mieux notre système de santé à la politique d’austérité des services publics de santé.
Une loi qui s’accompagne de deux autres, celle sur « le vieillissement » et une autre de cadrage des dépenses de santé, « le LFSS 2016», qui prévoit notamment la réduction de 10 milliards dans le budget des hôpitaux publics.
Une loi qui fait suite à d’autres mesures prises en 2015, avec de fait un nouveau système d’assurance maladie obligatoire privée, fragilisant d’autant plus notre système de solidarité mutualiste, aggravant la segmentation des complémentaires, accentuant les inégalités d’accès aux soins et à la santé, fragilisant aussi notre bien commun, la sécurité sociale.
Nous ne pouvons laisser faire une telle attaque contre la santé et la protection sociale dans notre pays. Nous proposons de travailler région par région, territoire par territoire, à la fois pour coller aux mieux aux réalités locales, aux politiques des ARS sur le terrain, aux capacités de résistance et de rassemblement.

Il ne peut y avoir de politique de santé sans un projet politique de santé, et celui-ci ne peut s’épanouir sans une Sécurité sociale, une Assurance maladie du XXIe siècle. C’est le sens des collectifs 100% sécu, lieu où nous proposons que se retrouvent celles et ceux qui partagent notre démarche d’aller vers le 100% sécu pour tous les soins prescrits, et en priorité pour les jeunes et les étudiants.

Lien Permanent pour cet article : http://www.pcf-fontaine.fr/sante-protection-sociale-en-debat-a-fontaine-le-29-avril-a-18h30-salle-romain-rolland/

Mar 22

Café Rouge samedi 2 avril à 9H30 à Fontaine

Le prochain matin du « Café rouge » organisé par la section « Fontaine Rive gauche du PCF le premier samedi matin de chaque mois aura lieu

  • ce samedi 2 avril 2016 à partir de 9h30.
  • au local de la section 14 avenue Aristide Briand à Fontaine.

Il est ouvert à tous ceux et celles qui veulent profiter de ce moment de convivialité pour échanger en toute liberté sur l’actualité ou tout simplement partager des idées, des questionnements…

cafe-rouge

Lien Permanent pour cet article : http://www.pcf-fontaine.fr/cafe-rouge-samedi-2-avril-a-9h30-a-fontaine/

Articles plus anciens «