Le 15 mars VOTEZ pour JEAN-PAUL TROVERO « FONTAINE NOTRE PLANÈTE COMMUNE, écologique et solidaire »

Jean-Paul Trovero : un maire communiste de terrain

Face à des adversaires qui ont tous changé d’étiquette et de discours, Jean-Paul Trovero, actuel maire de Fontaine, est le seul dont les engagements sont clairs et connus de tous. Communiste, humaniste, il est un homme de parole. Malgré les discours calomnieux, il est un homme intègre et fier de son action et de ses valeurs.

La liste qu’il conduit, « Fontaine notre planète Commune, écologique et solidaire » est composée de femmes et d’hommes d’expérience, engagé·e·s dans notre vie locale.

Voter pour cette liste, c’est s’assurer que chacune et chacun dans sa diversité, soient représenté·e·s.

Laurent Thoviste : le candidat d’Emmanuel Macron

Même s’il fait tout pour le cacher, Laurent Thoviste est investi par La République en Marche, le parti créé par E. Macron.

Pour lui, pas question de faire le lien entre enjeux nationaux et locaux. Alors que la baisse des dotations d’Etat ( – 15 millions durant le dernier mandat), l’absence d’un commissariat à Fontaine, la fermeture de la CPAM sont liées aux politiques gouvernementales  qui ont des conséquences sur le quotidien des Fontainois.

Comment peut-il prétendre défendre la démocratie participative quand le gouvernement n’écoute pas les manifestants, les gilets jaunes, les pompiers, les retraités, les femmes, et qu’il utilise le 49.3 pour passer en force ?

Laurent Thoviste malgré ses manœuvres est donc bien le candidat du Président.

Franck Longo : un candidat au centre-droit mais surtout à droite.

Soutien de François Fillon avec lequel il s’affichait fièrement en 2014,  aujourd’hui investi par le MODEM présidé par François Bayrou (actuellement mis en examen pour complicité de détournement de fonds publics), Franck Longo ose prétendre qu’il serait le candidat du renouveau.

Après l’annonce de l’absence d’un candidat du Rassemblement National, il s’est empressé, sans aucune honte, d’en appeler aux voix du R-Haine.

Sophie Romera : la division à gauche

Nouvelle élue dans la majorité en 2014, elle a fait le choix de créer la division à gauche. Face à la menace d’une alliance entre les  listes de L. Thoviste et F. Longo au 2nd tour qui pourrait faire basculer Fontaine à droite, cette division est dangereuse pour les Fontainois.

Alors qu’elle défend les valeurs et le bilan du mandat,  Sophie Romera a tenté de s’identifier sur les thèmes du vélo et de la démocratie participative.

Plutôt que de s’intéresser à ce qui fait sens commun, à savoir le développement harmonieux de toutes les formes de déplacement, elle choisit le duel vélo contre automobiliste, prévoyant de mettre l’avenue du Vercors en  sens unique pour les voitures.

Sur la démocratie participative ses projets n’ont aucune originalité et elle propose y compris ce qui existe déjà.

VOTEZ POUR  » FONTAINE NOTRE PLANÈTE COMMUNE  » CONTRE LA POLITIQUE ANTISOCIALE DE MACRON !

Notre modèle social initié après la guerre par des ministres communistes (Ambroise Croizat,     Maurice Thorez, Marcel Paul) est attaqué de toutes parts.

Macron, c’est le président des riches face aux populations toujours plus fragilisées : les retraités avec la baisse de leurs pensions, les jeunes avec la baisse des APL, les privés d’emploi et la réforme de l’allocation chômage, les salariés confrontés à une réforme des retraites rejetée par une majorité de Français… bref, tous ceux qui pour lui « coûtent un pognon de dingue ».

A l’opposé nous voulons une ville solidaire, permettant le bien vivre, des droits pour toutes et tous : c’est ce que défendent Jean-Paul Trovero et son équipe.

Lien Permanent pour cet article : http://www.pcf-fontaine.fr/le-15-mars-votez-pour-jean-paul-trovero-fontaine-notre-planete-commune-ecologique-et-solidaire/

« Mise en vente » de M. Trovero sur leboncoin.fr : M. LONGO dépasse les bornes de l’indécence !

Le 20 janvier au soir sur son site et le lendemain dans ses éditions papier et numérique, le Dauphiné Libéré a publié, en page 6, un article intitulé : » Campagne des Municipales – Longo met Trovero aux enchères sur le Bon Coin. »

Avec l’image ci-contre, copie d’écran de facebook du 25 octobre 2019.

Le 23 janvier, le site France Info s’est fait le relais de cette annonce.

La fédération de l’Isère et la section de Fontaine rive gauche du Drac du Parti communiste français ont décidé de répliquer et ont adressé aux médias un communiqué :

C’est avec consternation que nous avons découvert l’action de M. Longo, candidat aux élections municipales à Fontaine sous l’étiquette Modem, qui s’en est pris une fois de plus à M. Trovero.

Une fois de plus, M. Longo s’écarte du débat d’idée pour se vautrer dans le caniveau en se livrant à des attaques personnelles indécentes.

Une fois de plus, M. Longo cherche à « faire le buzz » pour relancer sa campagne qui, semble-t-il, patine dans le vide, quitte à ne respecter aucune règle élémentaire de savoir-vivre.

Une fois de plus, M. Longo démontre qu’il n’a pas les épaules pour incarner la fonction de premier magistrat de la 6ème commune de l’Isère.

Et donc, une fois de plus, nous apportons notre soutien à Jean-Paul Trovero, en tant que notre candidat, mais surtout en tant qu’homme que ces attaques indignes ciblent sans relâche.

Lien Permanent pour cet article : http://www.pcf-fontaine.fr/mise-en-vente-de-m-trovero-sur-leboncoin-fr-m-longo-depasse-les-bornes-de-lindecence/

19 décembre à 19H, Fontaine, siège du PCF : conférence gesticulée, une autre vie, un autre travail

Lien Permanent pour cet article : http://www.pcf-fontaine.fr/19-decembre-a-19h-fontaine-siege-du-pcf-conference-gesticulee-une-autre-vie-un-autre-travail/

Jean Paul Trovero appel à la mobilisation du 5 décembre 2019

Mobilisons-nous le 5 décembre !

Le 5 décembre, à l’appel de nombreux syndicats, salariés du privé, du public, étudiants, retraités, chômeurs se mobilisent contre la casse organisée de notre système de retraite.

La reforme voulue par le gouvernement Macron impliquera pour toutes et pour tous de travailler plus longtemps pour, à l’arrivée, toucher moins de retraite. En tant que Maire mobilisé sans relâche dans ma commune pour la justice et l’égalité, je n’accepte pas de voir enterrer mois après mois les protections sociales, s’aggraver la précarité, la pauvreté des jeunes, des travailleurs, des privés d’emploi et même de plus en plus souvent des retraités.
Aujourd’hui, nombre de nos concitoyennes et concitoyens ne se soignent plus, ont du mal à se loger, à se nourrir et se privent de loisirs, malgré les efforts que nous déployons dans nos communes pour protéger nos populations de la précarité.
Avec cette réforme, c’est tout le système de solidarité hérité du Conseil National de la Résistance qui est détruit, et avec lui les avancées de progrès social qui ont permis d’assurer à chaque retraité les moyens d’une vie digne.
Salariés du public ou du privé, la situation sera la même pour toutes et pour tous : impossible de vivre avec des petites pensions, impossible d’aider les jeunes générations à démarrer dans la vie (faut-il rappeler l’aide qu’apportent les aînés aux plus jeunes ?).
Créons une mobilisation à la hauteur de l’enjeu. Le gouvernement doit enfin entendre cette colère qui s’exprime pour plus de justice sociale, pour des salaires qui permettent de vivre dignement, pour des services publics répondant aux besoins de tous et de toutes, dans tous les territoires.
Je participerai à la mobilisation du 5 décembre et j’appelle les forces progressistes et sociales, et au-delà, toutes les forces vives, les habitants, à nous rejoindre dans la lutte.
La retraite est un droit qui n’est ni amendable, ni négociable !

Cordialement

Jean Paul Trovero, Maire de Fontaine

Lien Permanent pour cet article : http://www.pcf-fontaine.fr/jean-paul-trovero-appel-a-la-mobilisation-du-5-decembre-2019/

14 décembre 2019 – 20H Loto Salle Edmond Vigne à Fontaine

Loto du Samedi 14 décembre 2019 à 20H00
Organisé par la Section PCF Fontaine rive gauche du Drac
Salle Edmond Vigne
23 rue des Alpes
38600 Fontaine

Le Samedi 14 décembre 2019, le réseau TAG sera gratuit, ligne A du tramway, arrêt Charles Michels

Voici quelques uns des lots mis en jeu qui vous donnerons un avant-goût de Noël :

  • Télévision écran plat LED HD 39″
  • VTT 26 pouces, 18 vitesses
  • Tablette tactile ordinateur 2 en 1
  • Jambon Serrano bodega
  • Filets garnis
    et de très nombreux autres lots de valeur
    Au total: 12 quines et 10 cartons pleins

Buvette, Crêpes maison, hot-dog, sandwich
Achat des cartons et petite restauration, dès 19H15
Prix des cartons:
1 carton = 3€;
4 cartons = 10€;
7 cartons = 16€;
10 cartons = 20€

Liste des sites relayant l’information de notre loto :

    1. 123Loto
    2. Festiv.Net
    3. Koikanou
    4. Agenda-Loto
    5. Annuaire Lotos
    6. Fasilannonce
    7. Agenda-Animation
    8. 1000 Annonces
    9. Loto-Passion
    10. Flaner-Bouger
    11. Elu communiste Sassenage
    12. CmaSortie
    13. Ballad’Ain
    14. Mapado
    15. Iookaz
    16. Le bon coin
    17. Locanto
    18. Paru-Vendu
    19. Marche
    20. GTrouve
    21. Tout ce qui se passe pres de chez moi
    22. Initiatives Vercors
    23. Agenda des Sorties
    24. Info Locale
    25. Fullannonces
    26. A vos agendas
    27. Annonces
    28. Tout Y Passe
    29. Annonce et promotion
    30. Ou bouger
    31. Isère Planète Kiosque
    32. Fest
    33. CQuand
    34. Kicherchekoi

 

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.pcf-fontaine.fr/14-decembre-2019-20h-loto-salle-edmond-vigne-a-fontaine/

JEUDI 5 DÉCEMBRE Manifestation à Grenoble 10 h place de la gare

Halte à la politique de régression sociale tous azimuts de Macron !

Salariés du privé, fonctionnaires, étudiants, personnels hospitaliers, gilets jaunes, cheminots, retraités, routiers, salariés d’Air France, pompiers, avocats, enseignants, policiers, agriculteurs…
Quatre syndicats nationaux (CGT, FO, FSU, Solidaires, UNSA) et quatre organisations de jeunesse (FIDL, MNL, UNL, UNEF) à l’origine de la mobilisation soulignent  » la nécessité d’apporter des réponses aux salarié-es en termes d’emploi, de salaires, d’égalité entre les femmes et les hommes, de conditions de travail… Autant de sujets étroitement liés aux questions de la retraite et que l’actuel projet de réforme gouvernemental aggravera. »
LE SOUTIEN D’UNE MAJORITÉ DE FRANÇAIS
60% des Français approuvent cette journée de grève pour contester la réforme des retraites (baromètre réalisé par BVA pour La Tribune, Orange et RTL). 70%. pensent que le mouvement va s’inscrire dans la durée.
QUELQUES RAISONS DU MÉCONTENTEMENT GÉNÉRAL
• Retraites en peau de chagrin
• Inégalités : en 2018 le salaire moyen annuel des patrons du Cac 40 était de 5,77 millions d’euros (+12% en un an), soit l’équivalent de 277 Smic ou 152 salaires bruts moyens des Français.
• Pauvreté : 8,8 millions de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté, 20% des étudiants sont concernés.
• 63% des Français sont contraints de renoncer à des soins, hôpitaux en manque permanent de personnel et de lits (100 000 suppressions en 20 ans).
• Services publics dépecés : fermetures de bureaux de Poste, de trésoreries, de gares, de maternités…

•• Le Conseil national des barreaux (avocats) : journée justice morte contre le projet de réforme des retraites
• Le MODEF (petits paysans) « La retraite à points est un danger pour l’avenir de nos campagnes »
• Douze syndicats de policiers : fermeture symbolique de commissariats en protestation contre la dégradation des conditions de travail (55 suicides en 2019) et la réforme des retraites .
• Assemblée nationale des Gilets jaunes : « L’heure est à la convergence avec le monde du travail »
• Les principaux syndicats de la SNCF (CGT, UNSA, Sud rail, FO) : « contre la réforme des retraites, la remise en cause de l’avenir de l’entreprise, du service public et de pans entiers du réseau ferroviaire »
• La fédération CGT de l’Énergie (électriciens, gaziers mineurs) avance notamment comme revendications « le refus de la réforme des retraites, la défense des services publics, de l’emploi… »

Lien Permanent pour cet article : http://www.pcf-fontaine.fr/jeudi-5-decembre-manifestation-a-grenoble-10-h-place-de-la-gare/

Hommage à Henri Carpani

Ce 9 novembre 2019, après l’intervention de Jean Paul Trovero, Maire de Fontaine retraçant son parcours d’élu, au nom des communistes, Michel Barrionuevo a prononcé l’hommage suivant :

Ma chère Minouche, c’est ainsi que je t’appelais, il y a des années de cela. Au nom des communistes de Fontaine et du département, je tiens à utiliser mes termes familiers pour cet hommage :

Cher Henri,
La banderole du Congrès de Tours qui s’est tenu du 25 au 30 décembre 1920 avait comme mot d’ordre : « Prolétaires de tous les pays, unissez-vous ! »
Henri, tu es né moins d’un mois après la décision très majoritaire de créer la Section Française de l’Internationale Communiste qui deviendra le Parti communiste français.
Tes parents étaient des ouvriers du textile et lorsque tu as eu 13 ans, c’est dans cette industrie que tu as fait tes premiers pas professionnels, avant de travailler dans les cuirs et peaux.
Tu venais tout juste d’avoir 15 ans lorsque tu as décidé de t’engager politiquement en adhérant à la jeunesse communiste.
C’était quelques jours après l’adoption du programme du Parti Communiste Français « Pour le pain, la paix et la liberté » adopté en janvier 1936.
36, c’était pour toi, une fierté. A la suite des puissantes grèves, les accords Matignon de juin, signés par la CGT et par le patronat, ont abouti à une augmentation des salaires, à la reconnaissance de la liberté syndicale, à la création des délégués d’entreprises. D’autres réformes sont venues compléter ces acquis parce que la grève n’avait pas faibli :
• deux semaines de congés payés
• la semaine de 40 heures au lieu de 48 heures
• les conventions collectives.
L’histoire du Front populaire est marquée aussi par des divisions.
Dès l’automne 1936, le Parti Communiste Français s’est démarqué de la politique gouvernementale à propos de l’Espagne et des questions économiques.
Tu t’es félicité de la prise de position en faveur d’une intervention active auprès de la république espagnole.
Lorsque bien des années plus tard, dans ton quartier de Fontaine, tu as souhaité que la cellule prenne le nom de Gabriel Péri, tu as du repenser à l’intervention qu’il avait faite devant la Chambre des députés pour dénoncer une politique qui laisse le champ libre au fascisme international et ne sert pas à préserver la paix.
C’est sur cette base que tu as participé au Comité d’aide et de soutien aux combattants de l’armée républicaine espagnole contre Franco.
En 1940 à Vienne dans la ville qui t’a vu naitre, tu as été inquiété, par la police de Vichy et tu as subi les brutalités de ces policiers en civils venus de Lyon.
A Vienne, y avait-il apposé cette affiche ignoble montrant un soldat allemand casqué avec ce mot d’ordre : « ils donnent leur sang, donnez votre travail pour sauver l’Europe du Bolchévisme. »
Lorsque le régime de Vichy a voulu te réquisitionner au titre du S.T.O, tu n’as pas répondu à la convocation et tu es devenu réfractaire au S.T.O. Cela te vaudra d’être privé de papiers officiels et de devoir mener une existence illégale et clandestine.
Ce régime t’a déclaré apatride et cette déchéance de nationalité c’était l’internement en camp spécial
Henri, tu as rejoint la Résistance, tu as participé aux actions des Francs-Tireurs et Partisans et des Force Unies de la Jeunesse Patriotique, dans les rangs du Groupe VALMY, sur la région de Vienne.
Lorsqu’il y a eu le débarquement des alliés en zone Sud, tu as entrainé les jeunes à se soustraire aux allemands et à rejoindre le maquis FTP, aux Côtes d’Arey.
Dans ce secteur, les actions consistaient à harceler les troupes allemandes remontant la vallée du Rhône, l’occasion t’a été donnée de faire quatre prisonniers et parmi eux, deux français portant l’uniforme nazi, ils fuyaient la France.
Tu seras parmi les libérateurs de Vienne. Tes supérieurs t’ont désigné adjoint au Commandant d’armes de la Place. Tu interviendras pour être réintégré dans la nationalité française.
Durant l’occupation, le Parti communiste français était clandestin, tu as attendu 1945, pour y adhérer officiellement.

Libéré de l’armée, tu es sollicité pour devenir le correspondant local du quotidien « la Voix du Peuple »
Ensuite, tu entres au quotidien « Les Allobroges » dont tu deviendras plus tard Chef d’Agence jusqu’à sa disparition.
Avec ta famille, vous êtes venus vous installer à Fontaine en 1959. Très rapidement les camarades communistes t’ont confié différentes responsabilités, de la cellule au secrétariat de notre section.
Les anciens des Allobroges, notamment Louis Sarté, Mauricette Raspail, Louis Maisonnat m’ont tous parlé de l’esprit de camaraderie qui régnait au journal, mais aussi des périodes lors desquelles les salariés ne pouvaient être payés et vivaient d’acomptes.
Sur le plan professionnel, tu as été appelé à diriger sur l’Isère, l’Agence Centrale de Publicité devenue par la suite, Régie de Publicité Alpine, jusqu’en 1981, date ou tu as pris ta retraite.
Durant 3 mandats, tu seras sur Fontaine, un élu communiste utile et dévoué, un adjoint attentionné.
En ta présence dans la salle Émile Bert située au rez-de-chaussée de la rue Jean Pain, chaque année, avec tes camarades de la cellule, vous teniez des permanences pour aider les familles à remplir leurs déclarations d’impôts.
C’est aussi dans cette salle que vous teniez vos réunions de cellule avec toujours cet objectif de transformer la vie pour la rendre meilleure, en luttant contre le capitalisme.

Je voudrais conclure cet hommage, en adressant nos fraternelles condoléances à toute ta famille et citer quelques extraits d’un poème d’Aragon à la mémoire de Gabriel Péri que tu chérissais tant :

Et s’il était à refaire
Je referais ce chemin
Une voix monte des fers
Et parle des lendemains

On dit que dans sa cellule
Deux hommes cette nuit-là
Lui murmuraient « Capitule
De cette vie es-tu las

Tu peux vivre tu peux vivre
Tu peux vivre comme nous
Dis le mot qui te délivre
Et tu peux vivre à genoux »

Rien qu’un mot rien qu’un mensonge
Pour transformer ton destin
Songe songe songe songe
A la douceur des matins

Et si c’était à refaire
Referait-il ce chemin
La voix qui monte des fers
Dit : je le ferai demain

Les petits enfant ont rendu leur hommage, après le dépôt de l’urne dans le colombarium, la chanson qu’il affectionné, la Montagne de Jean Ferrat a pu être auditionnée.

Lien Permanent pour cet article : http://www.pcf-fontaine.fr/hommage-a-henri-carpani/

Aller à la barre d’outils